Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Le bide de la Fédération sioniste sud-africaine aux élections législatives

Publié par Gilles Munier sur 26 Mai 2014, 10:30am

Catégories : #Afrique

Le bide de la Fédération sioniste sud-africaine aux élections législatives

Par Gilles Munier.

Tempête dans un verre d’eau ! La Fédération sioniste d’Afrique du Sud (ZionFed ou SAZF) a-t-elle oui ou non « recommandé » aux juifs sud-africains de voter pour un petit parti évangéliste chrétien aux élections législatives du mercredi 7 mai dernier (1) ? Oui, selon le quotidien israélien Haaretz qui a révélé que la ZionFed a adressé un courriel à ses adhérents pour les inciter à voter pour l’ACDP, le Parti chrétien-démocrate africain (142 658 voix en mai 2009, 0,81% des suffrages) du pasteur noir Kenneth Meshoe (2). Faux… ont aussitôt déclaré Zev Krengel, président du Bureau des députés juifs, et son frère Avrom qui dirige la ZionFed, gênés par l’écho donné à cette information.

« Guider » le choix des électeurs juifs !

En publiant une liste de partis sur sa page Facebook et en les notant en fonction de leur attitude à l’égard d’Israël et du sionisme – soutien public, actions menées contre les « activités anti-israéliennes » (3) - la ZionFed prétend qu’elle ne cherchait pas à influencer les électeurs juifs, mais à les « guider » dans leur choix, ce qui revient pratiquement à la même chose (4). Ainsi, elle a décerné la meilleure note au Parti africain chrétien-démocrate : 10 (Bon ami… d’Israël), 7 à l’Alliance Démocratique (Ami… d’Israël) et 1 à l’African National Congress (ANC) au pouvoir (Pas ami… d’Israël).

Il faut savoir que la ZionFed et le Bureau des députés juifs ne décolèrent pas contre le gouvernement sud-africain et l’ANC depuis au moins 2012. Zev Krengel reproche au vice-ministre des Affaires étrangères, Ebrahim Ebrahim, d’avoir déclaré qu’« étant donné la politique israélienne à l’égard des Palestiniens », il déconseillait « aux Sud-Africains de se rendre en Israël ». Pire : le ministre a obligé les importateurs de produits originaires des colonies israéliennes à les étiqueter comme provenant des territoires occupés. De son côté, son frère Avrom n’a pu empêcher le 53ème congrès de l’ANC de voter une motion de soutien à la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) organisée par des associations qui comparent la politique de l’Etat dit hébreu à celle du régime sud-africain du temps de l’apartheid.

Tapage médiatique

Mac Maharaj, porte-parole de la présidence de la République, interrogé par Haaretz sur ce qu’il pensait de l’intervention de la ZionFed dans la campagne électorale, a répondu que les électeurs juifs devaient d’abord se comporter en patriote, qu’ils n’ont pas à se déterminer en fonction ce qui est bon ou non pour Israël. Il a ajouté, dans le Jerusalem Post, que la communauté juive devait faire passer son attachement à Israël au second plan.

Résultat de tout ce tapage médiatique : le Parti chrétien-démocrate africain a perdu des voix, sans doute celles d’électeurs qui ne savaient pas à quel point il était lié à la politique israélienne ! En effet, cette fois l’ACDP n’a recueilli que 104 039 voix (0,57% des suffrages, 38 019 de moins qu’en 2009) : un véritable camouflet pour des dirigeants religieux qui croient encore aux miracles.

Les électeurs juifs, eux, se sont répartis comme d’habitude entre les deux grands partis : ANC de Jacob Zuma et Alliance Démocratique d’Helen Zille.

A noter que Ronnie Kasrils - militant juif anti-sioniste pro-BDS, ancien dirigeant du Parti communiste sud-africain et de l’ANC et ancien ministre du Renseignement – a précisé, en donnant les raisons de sa décision de s’abstenir aux législatives, qu’il ne voterait évidemment pas pour le Parti chrétien-démocrate africain… « parti de Dieu » (5). On s’en serait douté.

(1) South African Zionists give top rating to minor Christian party, (JTA – 5/5/14)

(2) Le pasteur Kenneth Meshoe a fondé le Parti chrétien-démocrate africain en 1993 et a été élu député l’année suivante. Il est docteur en Lettres humaines du Bethel Christian College de Riverside (Californie). Son église chrétienne-sioniste a fait/ou fait partie de la mission évangélique « Christ pour toutes les nations » dirigée par Reinhardt Bonnke, un pasteur allemand qui a jeté son dévolu sur l’Afrique noire où il prétend avoir effectué des guérisons miraculeuses et rendu la vie à des morts !

(3) South African Jewish body disputes report it endorsed Christian party , par Sam Sokol (Jerusalem Post – 5/5/14)

(4) Pages Facebook de la South African Zionist Federation:

- Are you voting for a friend of Israel?

- Political parties friends of Israel Score card

(5) Elections 2014: Why some South Africans are voting ‘No!’, par Renee Horne

Sur le même sujet, lire aussi:

Afrique - Israël : les liaisons dangereuses Interview de Ronnie Kasrils , par Gilles Munier (Afrique Asie – juillet/août 2013)

« Produits d’Israël » : l’Afrique du sud donne une leçon de boycott

Goldstone: honnêteté ou intimidation?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents