Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Rachid Mesli, avocat algérien doit être immédiatement libéré

Publié par Gilles Munier sur 23 Août 2015, 19:16pm

Catégories : #Algérie

Rachid Mesli, avocat algérien doit être immédiatement libéré

Communiqué d’Amnesty International (22/8/15)*

L’avocat algérien Rachid Mesli, ancien prisonnier d’opinion adopté par Amnesty International et ancien réfugié politique en Suisse - aujourd'hui de nationalité française, a été arrêté à la frontière entre la Suisse et l’Italie mercredi 19 août 2015, sur la base d’un mandat d’arrêt Interpol émis par les autorités algériennes. La Section suisse demande qu’il soit libéré immédiatement.

Rachid Mesli, avocat algérien, est un partenaire de longue date de la Section suisse d’Amnesty International, qui s’est engagée pour qu’il obtienne le statut de réfugié en Suisse en l’an 2000.

Défenseur des droits humains

Dans le cadre de sa profession d’avocat, Rachid Mesli a eu à défendre de nombreuses personnes accusées de «terrorisme» pendant le conflit interne des années 1990. Il a dénoncé dans ce cadre les nombreuses atteintes aux droits humains dans son pays, en particulier la torture et les mauvais traitements subis par les personnes qu’il défendait, mais aussi les milliers de disparitions forcées dans les années 1990. Il a été lui-même arrêté en 1996, torturé et condamné à la suite d’un procès inéquitable à trois ans de détention. Aucun observateur international n’était admis à son procès. Amnesty International l’a adopté comme prisonnier d’opinion et a réclamé sans relâche sa libération.

Harcelé par les autorités algériennes

Rachid Mesli a poursuivi ses activités en faveur des droits humains dans le monde arabe après son arrivée en Suisse. Il a fondé et collaboré avec plusieurs organisations. «Ses activités déplaisent fortement aux autorités algériennes qui le harcèlent depuis des années en recourant à l’accusation selon laquelle il aurait des contacts avec des organisations terroristes», relève Manon Schick, directrice de la Section suisse d’Amnesty International. «Il est regrettable que l’Italie prête la moindre légitimité au mandat d’arrêt émis par les autorités algériennes et contribue ainsi à museler un défenseur des droits humains. S’il s’avère qu’il est détenu uniquement sur la base de ce mandat, nous demandons que Rachid Mesli soit libéré immédiatement.»

*Rachid Mesli est conseiller juridique d’ Alkarama, ONG suisse de défense des droits de l’homme.

Photo : Rachid Mesli

*Source : Amnesty International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents