Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Irak : Guerre de l’eau dans la province d’Al-Anbar

Publié par Gilles Munier sur 8 Avril 2014, 07:34am

Catégories : #Irak

Irak : Guerre de l’eau dans la province d’Al-Anbar

Par Gilles Munier (article actualisé le 27/5/14)

La guerre livrée par l’armée et les milices de Nouri al-Maliki à ses opposants sunnites des provinces d’Al-Anbar, de Diyala et de Salaheddine, encadrés par des organisations de la résistance irakienne et de l’Etat islamique en Irak et au Levant (Daash), est montée de plusieurs crans. Tandis que les forces gouvernementales assiègent tant bien que mal et bombardent Falloujah, la résistance progresse en direction de Bagdad. Un nouveau front a été ouvert près d’Abou Graieb, à une trentaine de kilomètres de la capitale.

Signe que le blocus de Falloujah n’est pas aussi hermétique que le prétend Maliki, Daash a organisé une parade militaire fin mars à Falloujah et à Abou Ghraib… en plein jour. Cela signifie que les véhicules bourrés de moudjahidine en arme, comprenant du matériel saisi aux forces gouvernementales - Humwees, camions de transport de troupes blindés, armement lourd - ont emprunté l’autoroute reliant les deux villes.

Mais ce n’est pas tout : Daash et les Hommes de la Naqshbandiyya (islamo-baasistes) se sont emparés du barrage Tharthar – situé au nord de Falloujah et de Ramadi, à 100 km de Bagdad - dont le lac de retenue régule le débit du Tigre et de l’Euphrate. Ils ont réduit l’approvisionnement en eau des provinces chiites du sud : Babel, Kerbala, Nadjaf, Muthanna (Samawah).

Nouri al-Maliki a répondu en fermant les vannes du barrage de Haditha sur l’Euphrate (1), au nord de Falloujah, inondant les cultures autour d’Anah et de Rawa, des villes contrôlées en partie par Daash (2). Le débit de l'Euphrate va certes baisser à Hit et Ramadi, Falloujah... mais également dans le sud chiite. Le Premier ministre irakien, en campagne électorale, se tire une balle dans le pied...

A suivre…

(1) Government shut down Hadetha’s dam to pressure Daash to open water from Fallujah

(Shafaq News -7/4/14)

(2) Lire : Partition de l’Irak : le projet de Daash (Etat islamique en Irak et au Pays de Cham)

Archives: Guerre de l’eau au Pays des deux fleuves, par Gilles Munier (mai 2006)

Dernière actualisation: 27/5/14

Deux parlementaires irakiens ont réclamé une intervention rapide du régime ou des Nations unis pour rétablir l’approvisionnement en eau des provinces irakiennes du sud :

- Abdul Hadi al-Hakim, député indépendant, souhaite que l’Assemblée nationale se réunisse d’urgence, en présence des ministres et des gouverneurs de provinces concernés, pour étudier la situation. Il estime que Daash a commis un acte immoral en contradiction avec les enseignements de l’islam et des autres religions, mais il ne dit pas ce qu’il pense de la fermeture des vannes du barrage de Haditha ordonnée par Nouri al-Maliki.

- Aliya Nusayif, de l’Alliance Hurra Iraqiya, demande une opération militaire des Nations unies pour mettre un terme à l’occupation du barrage par Daash.

Daash, s'attendant à une intervention des forces gouvernementales a rouvert 5 des 10 vannes du barrage de Falloujah (sud de la ville), mais demeure maître du lac Tharthar. Une partie des alentours de Fallujah est inondée, obligeant les troupes de Bagdad à reculer. La production en électricité de la centrale hydraulique de Mussayab, au sud de Bagdad, est passée de 170 mégawatts à 70.

13/4/14 - Des membres du Conseil provincial d’Al-Anbar ont demandé à des oulémas et des chefs de de tribus hostiles au régime Maliki de faire pression sur Daash pour qu’il rouvre toutes les vannes du barrage de Falloujah. La pénurie en eau dans certains quartiers de Bagdad et au sud du pays se fait de plus en plus sentir.

Fin de crise? Après cette intervention, et selon Salih al-Esawi, chef adjoint du Conseil provincial, les vannes du barrage seraient désormais ouvertes.

27/4/14 - Qassim al-Araji, membre du Comité Sécurité et Défense du Parlement irakien a déclaré, le 27 avril, que les forces armées gouvernementales se préparaient à reprendre le contrôle du barrage de Fallujah. L’opération serait lancée avant les élections législatives, c’est-à-dire trois jours plus tard.

5/5/14 - L'intervention des troupes gouvernementales a été "reportée". Les vannes du barrage de Fallujah étant à nouveau fermées par Daash, la montée des eaux menace Bagdad.

14/5/14 - Des centaines de maisons et au moins 4 écoles ont été submergées par la montée des eaux dans la région d'Abou Ghraib, 12 000 familles ont du quitter leur domicile.

27/5/14 - La région agricole d’Abou Graib est toujours inondée. Certains habitants sont morts victimes de serpents vivant dans les eaux de l’Euphrate. On note de très nombreux cas de diarrhée chez les enfants. En raison de l’insécurité régnante, les organisations humanitaires peinent à intervenir. L’Unicef, le PAM, l'Organisation mondiale de la Santé ont fourni aux habitants des matelas, des jerricans, des cuisinières, des colis alimentaires, des trousses d'hygiène, des fournitures médicales et un peu d’argents aux paysans les plus démunis.

Sources:

MP Hakim calls to hold urgent session to discuss water crisis

Nusayif calls UN, International Organizations to interfere in water crisis in Iraq

Urgent – Fallujah Dam re-opened by ISIL terrorists

Iraq Insurgents Reopen Closed Euphrates Barrage

Anbar: Contacts with tribal leaders of Fallujah to end Daash control on water

All gates of Fallujah Dam open, says Esawi

Special Military Preparations to retake Fallujah’s dam

UN concerns over "Water War" in Iraq

Threat of disease in Iraq villages flooded by militants (Irin – 27/5/14)

Carte des barrages en Irak :

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Barrages_irakiens.png

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents