Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


La décision absurde d’arrêter l’opposant algérien Mourad Dhina

Publié par Gilles Munier sur 19 Janvier 2012, 10:11am

Catégories : #Algérie

Mourad Dhina, opposant algérien, un des membres fondateurs du Mouvement Rachad (Droiture), a été interpellé à Orly lundi dernier suite, semble-t-il, à une ancienne demande des autorités algériennes. Il s’apprêtait à rejoindre son domicile en Suisse - où il s’est réfugié en 1995 -  après avoir participé, à Paris, à une réunion du conseil exécutif de l’organisation.

Mourad Dhina est physicien, ancien chercheur au CERN (Laboratoire européen pour la physique des particules) et professeur à l’École Polytechnique Fédérale de Zurich.  Il a dirigé le bureau exécutif du Front islamique du Salut (FIS) à l’étranger, organisation à laquelle il a adhéré après l’interruption, en 1992, du processus électoral en Algérie, et qu’il a quitté en 2004 en raison de divergence de stratégie politique. Il est directeur exécutif de la Fondation Alkarama, domiciliée à Genève, qui documente les cas de violations des droits de l’homme dans le monde arabe.

Le Mouvement Rachad, fondé en 2007, prône un changement de régime en Algérie par des moyens pacifiques. Il «bannit toute forme d’extrémisme, d’exclusion ou de discrimination et prône la non-violence». L’organisation dispose sur Internet et Eutelsat d’une chaîne de télévision : Rachad TV, dont une des particularités est d’interviewer sans acrimonie des acteurs de la scène politique algérienne, y compris n’appartenant pas à la mouvance islamique *.

Libérez Mourad Dhina
Mourad Dhina risque d’être extradé vers l’Algérie. Dans un communiqué, le Mouvement Rachad demande aux "autorités françaises de libérer immédiatement un militant algérien qui œuvre pacifiquement pour la liberté, la démocratie et l’Etat de droit dans son pays". Il appelle les « partisans de la liberté et des droits de l'homme » à « faire pression sur les autorités françaises pour obtenir sa libération » en précisant bien : « par des moyens pacifiques ».

La décision d’arrêter Mourad Dhina est absurde, préhistorique, à l’heure il n’est question, dans les pays arabes, que d’en finir avec l’autoritarisme stérile, la pensée unique, et la corruption. Son incarcération sert les intérêts des forces qui veulent neutraliser les militants hostiles à l’embrigadement, par les services secrets occidentaux, de courants dits «islamistes », comme c’est le cas en Libye, en Syrie et au Liban.

* Mourad Dhina à propos de Rachad TV
http://www.youtube.com/watch?v=rAZtcwJ-URY

Commenter cet article

Djamal Benmerad 19/01/2012 22:45

Entre la peste du pouvoir et le choléra des islamistes, je choisis la révolution.
Beaucoup d'islamo-gauchiste défendent l'islamisme en vertu du principe que "L'ennemi de mon ennemi est mon ami", croyant à tort que l'islamisme est l'ennemi des USA alors qu'il est leur créature.

Gilles Munier 22/01/2012 11:12



La révolution, mais avec quelles troupes sur le terrain? Avec quels moyens? Quels objectifs? On peut toujours rêver.


"L'ennemi de mon ennemi est mon ami"... Comme m'a dit il y a une vingtaine d'années un Kurde irakien: le problème c'est que mon ami est ou sera un jour mon ennemi!



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents