Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Arabistan - Faire connaître notre combat au monde (archives 1981)

 

Interview de Mahmoud Beshary,

porte-parole du Front Arabe pour la Libération d’Al- Ahwaz

(France-Pays Arabes - novembre 1981)


  «Khouzistan »« Arabistan »… « Ahwaz » : trois noms pour une même région, comme s’il s’agissait d’un désert perdu et redécouvert par des explorateurs de différentes nationalités ! 


« Khouzistan », c’est le nom en langue perse, donné pour effacer des mémoires l’histoire du peuple qui vit dans cette région. Tout le monde a entendu parler de la lutte des Kurdes d’Iran, mais qui sait que ce pays comporte une forte minorité arabe dans la région du Golfe ?


« Arabistan », ou la terre des Arabes, comme si cette terre n’avait pas de nom… Mais 58 ans de colonialisme n’ont pas fait perdre à son peuple la mémoire de sa propre identité. Aujourd’hui, au travers d’un front qui s’est constitué le 22 septembre 1981 pour libérer le peuple arabe de cette région renaît le nom séculaire d’Ahwaz.


Mahmoud Beshary, porte-parole du Front Arabe pour la Libération d’Al-Ahwaz, a bien voulu nous accorder sa première interview.


Q : La lutte de votre peuple ne date pas d’hier ; il existe d’autres organisations qui combattent dans votre région, alors pourquoi ce nouveau front ?


D’autres organisations ont existé avant nous, et nous en étions tous. Aujourd’hui, le Front Arabe pour la Libération d’Al-Ahwaz les réunit toutes dans l’action politique et la guerre de guérilla. Ce front qui vient de naître renforce la détermination de notre peuple et sa puissance combative face à l’oppression persane. Il représente maintenant la majorité de notre peuple, peut s’exprimer en son nom et faire ainsi connaître son combat de par le monde.


Q : N’aviez-vous pas d’autres solutions pour retrouver vos droits que de prendre les armes ?


Comme les autres peuples d’Iran, nous avons lutté contre le pouvoir féodal des Pahlavi. Dès la fuite du Chah, nous avons déposé nos armes, croyant dans les promesses du nouveau pouvoir. Aujourd’hui, notre peuple a de nouveau repris les armes, car ses promesses n’ont pas été tenues.


Lorsque Bazargan était Premier ministre, nous avions entamé des négociations avec Téhéran. Nous avions rencontré l’ayatollah Taleghani : il nous avait écouté et reconnu la justesse de nos revendications. La nouvelle constitution, alors en voie de préparation, devait tenir compte de nos exigences. Mais Taleghani fut assassiné – je dis bien assassiné – par ceux qui ne voulaient pas d’une telle constitution, car elle aurait tenu compte des droits des Kurdes, des Baloutches, des Arabes… Ces peuples auraient eu les mêmes droits que les Perses.


Dès la mort de Taleghani, le régime de Téhéran nous demanda de cesser nos activités : nous n’avons pas obtempéré. Alors, le 25 mai 1980, les Gardiens de la Révolution et des commandos de l’armée attaquèrent nos locaux et plus de 200 de nos militants dont de nombreux responsables furent massacrés. Ce fut un coup très dur, mais nous sous sommes reconstitué progressivement dans la clandestinité…


Q : Téhéran dit que les organisations arabes du Khouzistan – d’Ahwaz – sont manipulées par l’Irak, ou par les Etats-Unis qui convoitent les richesses que recèle votre région…


Comme vous l’avez dit en débutant cette interview, notre lutte ne date pas d’hier : le pétrole n’est donc pas à l’origine de nos revendications, pas plus qu’il n’est à l’origine du conflit entre l’Irak et l’Iran… Al-Ahwaz est peuplé de plus de 3 millions d’habitants qui vivent dans le plus grand dénuement. Tout manque chez nous : pas d’écoles, pas d’hôpitaux, pas de routes… Pour trouver du travail, nous sommes obligés d’aller dans les pays du Golfe. Depuis 1925, notre langue, l’arabe, est interdite. Croyez-vous que nous sommes moins musulmans que Khomeiny qui interdit de parler et d’enseigner la langue du Coran ? En Ahwaz, nous sommes chiites en grande majorité. C’est le cheikh Khalghani qui nous représentait sur le plan religieux ; un jour il a été appelé à Qom avec sa famille, et nous n’avons plus de nouvelles d’eux. Tout cela ne justifie-t-il pas notre décision d’intensifier notre lutte ?


Q : Aujourd’hui, l’Irak occupe des territoires iraniens dont une partie d’Al-Ahwaz. Que pensez-vous de cette situation ?

  

L’Irak nous a toujours apporté une aide fraternelle. C’est normal car nous sommes un peuple arabe qui lutte pour sa libération. Vous savez que ce sont les diverses agressions ordonnées par Khomeiny contre l’Irak qui sont à l’origine de cette guerre et de l’occupation par l’armée irakienne de territoires en Iran. En ce qui concerne notre région, disons que le soldat irakien a mêlé son sang au nôtre pour libérer une portion de la Nation arabe. Nous rendons hommage à son courage et à son sacrifice.


Pour nous résumer concernant les aides qui peuvent nous parvenir, nous disons : si quelqu’un est avec nous, nous faisons un pas vers lui. Notre objectif est la libération d’Al-Hawaz.


Q : Libérer Al-Hawaz veut-il dire créer un nouvel Etat arabe. Etes-vous séparatistes ?


Nous demandons le respect de notre identité, le développement de notre région. Nous voulons décider de notre destin. Autonomie ou indépendance ? Notre position à l’égard du régime de Téhéran, dépend de l’attitude qu’il adopte à notre égard. Si un régime véritablement progressiste s’installe demain à Téhéran, il ne pourra que nous accorder nos droits, et nous le soutiendrons. En attendant, nous luttons, et s’il le faut jusqu’à l’indépendance totale, jusqu’à la libération de tout le territoire d’Al-Hawaz. Nous attendons des peuples du monde qu’ils soutiennent notre combat.


* Propos recueillis par Gilles Munier – France-Pays Arabes n°96 – Novembre 1981.


Sur le même sujet, lire aussi :

La « libération » de l’Arabistan, par Gilles Munier

http://www.france-irak-actualite.com/pages/La_liberation_de_lArabistan-2512744.html

L’Arabistan, vous connaissez ? (archives 1979)

http://www.france-irak-actualite.com/pages/l-arabistan-vous-connaissez-archives-1979--4271481.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents