Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak et du Golfe à l'Atlantique. Traduction d'articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne.


Syrie : des forces armées occidentales déjà sur le terrain

Publié par Gilles Munier sur 11 Mars 2012, 10:18am

Catégories : #Syrie

Par Michael Kelley (revue de presse : Extraits, Business Insider – 6/3/12). 

Des Forces d’Opérations Spéciales  américaines sont sur le terrain en Syrie, depuis décembre dernier et Chypre est la principale base pour une attaque aérienne contre le régime de Bachar al-Assad, selon des sources données par WikiLeaks. Un courriel daté du 7 décembre d’un analyste de Stratfor, dont une des sources serait un conseiller de Erdogan l’affirme.

Stratfor a fourni des informations confidentielles à de nombreuses agences gouvernementales US dont le Département pour la Sécurité intérieure, les Marines et l’Agence du Renseignement de l’Armée.

Cet analyste rapporte qu’il a passé un après-midi au Pentagone avec des groupes d’études stratégiques - « des gars qui passent leur temps à comprendre et expliquer au Chef des forces armées US la situation dans la zone où ils opèrent » - comprenant quatre militaires au niveau de lieutenant colonel dont un Français et un Britannique.

 «Après une discussion de quelques heures, ils ont déclaré sans les nommer que les SOF - Special Operations Forces -, (vraisemblablement des Usa, de la France, de la Grande Bretagne, de la Turquie et de la Jordanie) sont en place pour des opérations de reconnaissance et d’entraînement des forces d’opposition…On leur a demandé de préparer des plans d’urgence et d’être prêts pour  attaquer dans deux ou trois mois, mais ils ont souligné qu’il s’agissait d’un plan d’urgence et non d’un pas vers l’escalade » .

 (…)

« La principale base qu’ils vont utiliser se trouve à Chypre d’où décolleront les Britanniques et les Français. Ils ont souligné que des stocks importants y sont entreposés et que de nombreuses missions de reconnaissance en partent… Il semble cependant que la confusion règne en ce qui concernent l’intérêt d’une intervention militaire débutant par une campagne aérienne». (…)

Traduction: Xavière Jardez

Article original: Leaked Stratfor emails: Source Says Several Countries Already Have Forces In Syria

http://articles.businessinsider.com/2012-03-06/news/31125755_1_syrian-president-bashar-assad-cyprus-turkey

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kinan 12/03/2012 11:41

Bonjour M. Munier.

J'avais également traduit une partie de ce mail effectivement très instructif. Je le colle ici à destination de vos lecteurs non-anglophones :

http://wikileaks.org/gifiles/docs/1671459_insight-military-intervention-in-syria-post-withdrawal.html

Après deux heures à discuter, ils ont dit sans le dire que des équipes de forces spéciales (probablement des États-Unis, Royaume-Uni, France, Jordanie, Turquie) sont déjà sur le terrain axées sur
des missions de reconnaissance et de formation des forces d’opposition. Un gars des renseignement de l’Air Force (américain) a déclaré avec beaucoup d’attention que de toute façon il n’y en avait
pas beaucoup de l’Armée Syrienne Libre à entraîner pour l’instant, mais que toutes les opérations réalisées maintenant étaient faites avec prudence. [...] On leur a demandé de se préparer à toutes
éventualités, et d’être prêts à agir pour dans deux-trois mois, mais ils ont encore insisté sur le fait que tout cela était fait comme une planification au cas où, et non pas comme un mouvement
vers l’escalade.

J’ai continué à insister sur la question de ce à quoi ces équipes des forces spéciales travailleraient, et si cela mènerait à une campagne aérienne éventuelle afin de donner une couverture aux
rebelles syriens. Ils ont assez rapidement pris leurs distances par rapport
cette idée, disant que l’idée «hypothétique», c’était de commettre des attaques de type guérilla, des campagnes d’assassinats, d’essayer de casser les reins des forces alaouites et de susciter
l’effondrement de l’intérieur, et qu’ils ne s’attendaient de toute manière pas à ce que les rebelles syriens marchent en colonne.

Ils ont insisté sur le fait que la campagne aérienne en Libye était du gâteau à côté d’une telle campagne en Syrie. Les forces de défense anti-aériennes syriennes étant beaucoup plus robustes et
beaucoup plus
plus denses, spécialement autour de Damas et sur ​​les frontières avec Israël et la Turquie. Ils sont très inquiets au sujet de défenses anti-aériennes mobiles, particulièrement les SA-17s que [les
Syriens] ont obtenu récemment. C’est toujours une mission réalisable, mais pas facile.

La base principale qu’ils utiliseraient serait Chypre, haut la main. Ils ont souligné combien il y avait de stocks à Chypre et le fait que beaucoup de reconnaissance vient de là. Le groupe était
divisé quant à la question de savoir si la Turquie serait impliquée, mais ils ont dit que la Turquie serait très critique sur le fait dit que la Turquie serait assez critique sur le fait que la
mission soit basée là-bas.

comaguer 11/03/2012 21:55

Pour les attaques aériennes depuis Chypre , il faudrait préciser si elles seront lancées, ce qui est probable et ce contre quoi le gouvernement chypriote ne peut rien ,depuis les deux bases
aériennes anglaises qui sont un souvenir de la colonisation britannique de l'ile

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents