Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak et du Golfe à l'Atlantique. Traduction d'articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne.


Solidarité Afrique du sud/Palestine : BDS appelle au boycott de la société de sécurité G4S

Publié par Gilles Munier sur 4 Novembre 2013, 11:01am

Catégories : #Palestine

 

Par Xavière Jardez (correspondance d’Afrique du sud)

 

Parallèlement à la campagne pour la libération des prisonniers politiques palestiniens lancée le 27 octobre dernier à Robben Island, l’organisation BDS (Boycott, Divestment and Sanctions) d’Afrique du sud et le BDS palestinien appellent au boycott de la société britannique-danoise G4S qui, depuis 2007, fournit et assure la maintenance des équipements de sécurité des prisons, des centres de détention et de torture israéliens. Elle équipe et assure aussi le service de maintenance des points de passage et des colonies juives illégalement implantées sur le territoire palestinien de Cisjordanie. C’est ainsi que G4S a en charge les prisons de Ketziot, Damon et Meggido, les centres de détention et de torture du complexe russe de Al-Moskobiyeh et de Kishon (al-Jalameh) connus pour les mauvais traitements infligés aux détenus et aux enfants.

 

Début octobre, le syndicat norvégien, Industri Energi, a mis fin au contrat le liant à G4S pour manifester « sa solidarité avec la lutte du peuple palestinien ». COSATU, le plus grand syndicat d’Afrique du sud, a demandé publiquement au gouvernement de terminer ses contrats (aéroports, campus, etc..) avec G4S. En Grande-Bretagne, l’Association des Enseignants de East London, Good Energy, l’Université d’Oslo,  des associations de droit de l’homme ont, à travers l’Europe, mis fin à leurs contrats avec G4S en raison de la complicité de cette dernière dans l’installation de colonies juives, les détentions illégales et les tortures de prisonniers palestiniens ainsi qu’en raison de sa violation du boycott d’Israël.

 

A l’heure actuelle, G4S est l’objet d’une enquête des services pénitentiaires d’Afrique du sud pour des accusations de torture, d’administration forcée de substances psychotiques aux détenus de la prison de Mangaung par le personnel qu’elle emploie (334 gardiens) à la suite d’un rapport datant de 2010.

 

Un quotidien libanais a révélé début octobre que G4S possède une filiale saoudienne du nom de Al-Majal G4S qui assure la sécurité… des pèlerins à Djeddah et à La Mecque (1), ce qui permet aux services secrets israéliens d’enfourner dans leurs ordinateurs les relevés d’identité de millions de musulmans, y compris leur photo et leurs empreintes digitales !

 

(1)Sur le même sujet lire aussi :

Scandale en Arabie saoudite : la sécurité de Hajj assurée par une société israélienne

http://0z.fr/D0fLi 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents