France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe arabe à l'Atlantique.


Reidar Visser, spécialiste de l’Irak, pourchassé par la police norvégienne

Publié par Gilles Munier sur 20 Octobre 2012, 05:40am

Catégories : #Irak

Synthèse de Xavière Jardez (revue de presse)

Qu’a-t-il pu arriver à Reidar Visser, historien norvégien basé à Oslo, parlant l’arabe,  spécialiste de l’Irak, pour qu’il change si drastiquement le sujet de ses recherches ? Le Pentagone, le Département d’Etat et la Cia l’invitaient plusieurs fois par an, depuis 2005, pour des conférences – notamment de participer à la prestigieuse Conférence sur l’Irak du Bureau de l’Analyse sur  l’Irak de la CIA -  sur des points de droit constitutionnel et sur la situation politique en Irak.

« Je laisserai à d’autres le débat sur les transgressions de la police secrète irakienne et des forces spéciales rattachées au Premier ministre (Maliki). Il est vrai que je garderai un œil sur l’Irak et publierai de temps à autre un article sur ce pays », a déclaré Visser, « mais mon principal thème de recherche sera, maintenant, la criminalité de la police norvégienne ».

Le harcèlement, la surveillance, la persécution et les filatures policières dont il a été victime dès 2011, où qu’il aille et sans raison apparente - aucune charge n’a été retenue contre lui – expliquent sa décision. Que lui reproche-t-on ?

Il s’efforcera désormais, dit-il, « de marcher sur les traces de l’éminent historien norvégien, Jens Arup Seip qui, au cours d’une conférence en 1963, interpellait ce qu’il appelait « le stalinisme » du parti travailliste norvégien. Et c’est ainsi que  je révèlerai les tortures et les méthodes illégales de la police d’Oslo et comment l’appui politique offert par certaines personnalités pro-travaillistes haut placées du gouvernement norvégien, lui permet de recourir à des opérations de police les plus totalitaires dans une Europe en paix ».

En mars 2011, Reidar Visser s’était installé à Londres, mais, affirme-t-il, la police norvégienne, de mèche avec la police britannique, l’avait placé sous surveillance 24 heures sur 24, sept jours sur sept,.  Il a craqué…

« Parler devant les Irakiens de la démocratie alors que je suis harcelé hors de toute procédure légale par mon gouvernement supposé démocratique, s’apparente à de l’hypocrisie foncière » dit Visser.

Source : How the Norwegian Government Brought an End to My Iraq Research, par Reidar Visser.

http://policestalking.wordpress.com/2012/09/19/how-the-norwegian-government-brought-an-end-to-my-iraq-research/

Un des anciens sites de Reidar Visser (six ans d’archives) :

http://gulfanalysis.wordpress.com/

Reidar Visser est également l’auteur d’ouvrages très documentés sur l’histoire politique du chiisme irakien.

A ce sujet, lire :

Irak : les allégeances religieuses des brigades spéciales pro-iraniennes, par Reidar Visser

http://www.france-irak-actualite.com/article-irak-les-allegeances-religieuses-des-brigades-speciales-pro-iraniennes-87960214.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog