Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak et du Golfe à l'Atlantique. Traduction d'articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne.


Pour les généraux étasuniens, tous les objectif ont été atteints en Irak, sauf un… la réddition de l’ennemi !

Publié par Gilles Munier sur 28 Octobre 2013, 06:41am

Catégories : #Irak

 

Revue de presse : Algérie1.com* et agences (25/10/13)


Le chef d’Etat-major américain le général Ray Odierno a estimé que « malgré l’utilisation de drones et de bombes intelligentes, les guerres restent finalement un choc de volontés humaines qui nécessite en fin de compte l’intervention des forces terrestres dans les batailles terrestres ».


Odierno qui s’exprimait lors de la conférence annuelle organisée par l’Association de l’armée américaine, un groupe de soutien à l’armée, a souligné que « la technologie militaire ne peut résoudre à elle seule un conflit. Il y a un avis contraire qui prétend que le recours à des missiles sophistiqués est suffisant pour pousser l’ennemi à se rendre et que cela conduira à la reddition de l’ennemi. A mon avis, cette hypothèse est fausse».


Odierno a souligné que « pour cette raison un groupe de commandants des forces américaines tentent de tirer les leçons des dix années de guerre», ajoutant que « lorsque les forces américaines ont envahi l’Irak, elles n’ont pas réussi à faire de cette occupation une réussite stratégique».


Pour sa part, le chef de la formation gestionnaire de l’armée américaine, le général Robert Cone a affirmé que : « nous avons déclenché une campagne unique, nous avons réalisé tous les objectifs sauf un seul, celui de la reddition de l’ennemi ».


Il a ajouté : «beaucoup d’entre nous, en particulier ceux qui étaient dans mon unité, avons traversé la frontière irakienne avec entre les mains une liste d’objectifs et de combats, mais ce qui manquait en réalité, c’est une compréhension plus profonde de l’histoire et de la culture du pays voire de sa composition tribale ».


Quant au commandant adjoint de l’US Marine Corps, le général John Paxton, il a affirmé qu’«il y a une nécessité de la présence de troupes sur le terrain parce que seule la présence tangible est une efficace présence ».


Pour sa part, le président des opérations spéciales, l’amiral William Mackrain a estimé que «la technologie militaire dans la guerre n’a pas changé le fait que pour pouvoir contrôler l’ennemi dans certains endroits importants du territoire, il faut des forces terrestres ; et donc ce qui a changé en fait c’est que les forces américaines doivent posséder une meilleure compréhension de la population locale ».


Cette tentative de mettre en évidence l’importance du rôle joué par les forces terrestres dans les opérations militaires intervient au moment où l’armée américaine et les Marines subissent des réductions de leurs forces sous l’effet des coupures budgétaires.

 

*http://www.algerie1.com/international-2/generaux-americains-loccupation-de-lirak-na-pas-ete-une-reussite-strategique-tous-les-objectifs-ont-ete-atteints-sauf-un-seul-celui-de-la-reddition-de-lennemi/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents