Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Israël : Apartheid et Démocratie

Publié par Gilles Munier sur 14 Novembre 2012, 10:39am

Catégories : #Israël

Par Gidéon Levy* (revue de presse : Mail & Guardian, 2/8 novembre 2012)

Petit à petit, le mot apartheid fait son entrée dans le discours  israélien. Tout d’abord, il est venu de l’extérieur, dans les comparaisons faites par les militants entre le régime militaire israélien dans les territoires occupés et le régime de l’apartheid en Afrique du sud. Mais, récemment, ces similarités commencent à faire l’objet de débats en Israël même. Ce qui est une bonne nouvelle.

Un sondage conduit par un institut israélien, Dialog and the Ysraela Goldbum Fund, et publié la semaine dernière dans Haaretz, révèle des tendances troublantes de la société juive d’Israël : elle est devenue plus nationaliste et manifeste des attitudes racistes à l’égard des citoyens arabes et des Palestiniens des territoires occupés.

Un tiers des juifs interrogés veut qu’une loi interdise aux citoyens arabes de participer aux élections des membres du parlement, la Knesset ; 59% veulent que la préférence soit donnée aux juifs  pour l’attribution de postes dans les ministères ; 49%, que l’Etat traite mieux les citoyens juifs que les Arabes ; 42% refusent d’avoir un voisin arabe dans leur immeuble ou un enfant arabe dans l’école de leur progéniture ; 58% pensent qu’Israël pratique déjà une discrimination (même si la Cisjordanie n’a pas encore été annexée) ; 39% pensent qu’elle existe déjà dans « certains secteurs » et 19%, dans de « nombreux domaines ». Seulement 31% sont d’avis qu’aucune discrimination n’est en  place.

36% pensent que le boycott de l’Afrique du sud a mis le régime à terre contre 34%  qui pensent qu’il n’a eu aucune influence. 38% seulement désirent que la Cisjordanie soit annexée mais 69% objectent sur la faculté donnée aux 2,5 millions d’Arabes d’avoir le droit de vote en cas d’annexion.

19% seulement sont en faveur d’une égalité de droit de vote en cas d’annexion. Finalement, 74% d’Israéliens sont d’accord avec le fait que des routes séparées existent pour eux-mêmes et les Palestiniens en Cisjordanie, un tiers pensant que c’est « une bonne chose » et 50%, que « c’est une  chose nécessaire ». 17% voudraient la fin de la séparation.

Déshumanisation des Palestiniens

Les résultats du sondage n’ont été en rien une surprise. Des sondages précédents avaient déjà dévoilé des sentiments similaires, anti-arabes, ultra-nationalistes au sein de la majorité des juifs israéliens. L’occupation de la Cisjordanie qui dure depuis plus de 45 ans, privant les Palestiniens de leurs droits civils, est bien enracinée en Israël et n’est ni mise en doute, ni contestée. Ni d’ailleurs la discrimination à l’égard du million et demi d’Arabes Israéliens.

La plupart des Israéliens sont indifférents ou aveugles à ce qui se passe dans leur cour, à une heure et demie de chez eux, au-delà de la ligne verte, la ligne d’avant l’occupation. Les médias ne s’intéressent pas à l’occupation et systématiquement déshumanisent et diabolisent les Palestiniens.

Etant donné la réalité, faire la paix avec les Palestiniens serait un acte totalement antidémocratique et les Israéliens dans leur ensemble n’en veulent pas. Une société égalitaire et juste irait à l’encontre de leurs vœux. Ils sont satisfaits de leur racisme, rassurés par l’occupation et contents de l’apartheid. Tout va bien pour eux dans ce pays et c’est ce message qu’ils ont fait passer lors des sondages.

Il est difficile de leur en tenir rigueur. Des années de lavages de cerveau et de terreur ont laissé leurs marques. Cependant, l’endoctrinement ne leur enlève pas leur part de responsabilité. Le système éducatif et, pis encore, les médias incitent et enflamment les esprits, semant la haine et la peur, mais ils le font pour cadrer avec le goût de leurs lecteurs et leur être agréables C’est un cercle vicieux dramatique  qui ne permet pas de démêler  ce qui vient en premier.

Israël est-il un Etat d’apartheid ? L’occupation peut-elle se comparer au système de l’apartheid ? Il y a quelques années, j’ai accompagné une délégation sud-africaine de militants  des droits de l’homme et de parlementaires en visite en Israël et dans les territoires occupés. Nous avons passé une journée en Cisjordanie, principalement dans le camp de réfugiés de Balata et dans la ville de Naplouse où nous avons rencontré des résidents et des militants.  A la fin de la visite, j’ai posé ladite question aux membres de la délégation. Je me souviens jusqu’à présent d’une réponse : « L’occupation israélienne est pire ».

Comparer la tyrannie militaire en Cisjordanie avec le régime d’apartheid de l’Afrique du sud laisse la place à de nombreuses différences, la plus importante étant qu’elle ne repose pas sur une idéologie ou une législation officielle raciste. Mais, personne ne peut ignorer  la répression, la discrimination, la séparation, l’absence de droits de l’homme, de droits civiques et libertés fondamentales dans les territoires occupés, que cela s’appelle apartheid ou occupation brutale.

Le dernier sondage y ajoute une nouvelle dimension, pas obligatoirement négative : les Israéliens reconnaissent qu’ils sont ce qu’ils sont et ils le reconnaissent toute honte bue.

* Gidéon Lévy est éditorialiste au quotidien israélien Haaretz

Traduction : Xavière Jardez – Titre et intertitre : AFI-Flash

Titre original : Practising apartheid -- and proud of it

http://mg.co.za/article/2012-11-02-00-practising-apartheid-and-proud-of-it

Commenter cet article

Byblos 14/11/2012 15:26

Gideon Levy Conclut : « les Israéliens reconnaissent qu’ils sont ce qu’ils sont et ils le reconnaissent toute honte bue».

Je dirais qu'ils reconnaissent ce qu'ils sont sans honte bue, et dans le confort moral de celui qui se perçoit comme au dessus de la condition humaine.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents