Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak et du Golfe à l'Atlantique. Traduction d'articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne.


Combats féroces en Syrie

Publié par Gilles Munier sur 26 Novembre 2013, 19:10pm

Catégories : #Syrie

 

Selon le quotidien libanais Al-Joumhouriya, Bachar al-Assad a révélé à des membres de partis de l’Alliance du 8-Mars (pro-syrienne) qu’« une armée de 20 000 hommes est en train d'être préparée en Jordanie sous une supervision régionale et internationale…pour attaquer Deraa… et encercler à nouveau Damas ».

Dans la région de Deir Ezzor, le Front al-Nosra a repris, le 23 novembre, le champ pétrolier d’Al-Omar, un des plus importants de Syrie et, à Hama, Ali Haïdar, chef du Parti syrien nationaliste socialiste (PSNS) et ministre de la Réconciliation nationale, a échappé de justesse à un attentat. (AFI-Flash)

 

Revue de presse : Médiarama (26/11/13)*

 

Pendant ce temps, rapporte Médiarama : des combats féroces faisaient rage dans la Ghouta orientale de Damas, provoquant des centaines de morts et de blessés dans les rangs des rebelles et de l’armée syrienne. Cette bataille a éclaté vendredi dernier après une offensive des rebelles -la plus importante depuis des mois, selon des sources bien informées-pour tenter de briser le blocus imposé par l’armée régulière à cette région stratégique, considérée comme la porte de la capitale. Des sources concordantes affirment que les rebelles ont mobilisé quelque 5000 combattants, essentiellement de l’Etat islamique en Irak et au Levant, du Front al-Nosra (proches d’Al-Qaïda) et de la Katiba al-Khadraa (Brigade Verte, islamiste) pour lancer cette offensive générale sur deux axes: al-Baharia et Deir Salmane. Une partie des effectifs engagés, venus de Jordanie, disposaient d’armes lourdes et de blindés légers. Profitant de l’effet de surprise, les rebelles ont pu réaliser quelques avancées sur le terrain, s’emparant de positions de l’armée syrienne. Les sites proches des rebelles ont fait état de l’occupation de six villages. Très vite, l’armée syrienne a réussi à contenir la première vague d’assaillants et a lancé une contre-offensive, qui lui a permis de reprendre une partie du terrain perdue. Selon les mêmes sources, les rebelles auraient perdu près de 300 hommes dans ces combats, dont près du tiers ne sont pas de nationalité syrienne. L’EIIL a d’ailleurs annoncé la mort d’une vingtaine de ses combattants, dont une dizaine de Saoudiens, parmi lesquels figure le fils d’un éminent cheikh membre du Conseil permanent de l’iftaa dans le royaume. L’armée et les milices pro-régime auraient perdu quelque 65 hommes.

 

Des sources proches du régime syrien assurent que l’armée a réussi à repousser cette offensive majeure «préparée avec l’aide des Israéliens et le concours direct d’un Etat du Golfe», selon la chaine de télévision panarabe al-Mayadeen.

 

Des observateurs neutres affirment aussi que si l’objectif de l’offensive était de briser le blocus de la Ghouta orientale, imposé il y a sept mois par l’armée, il n’a pas été atteint, car le terrain pris par les rebelles n’a pas d’importance stratégique et les combattants de l’opposition ne sont pas parvenus à atteindre la localité stratégique de Oteiba, situé à 30 kilomètres de Damas. Après avoir repoussé la première vague, l’armée syrienne a repris l’initiative et a affirmé qu’elle ne se contenterait pas seulement de bloquer les rebelles mais de les pourchasser afin de les liquider.

 

Ces mêmes observateurs ont indiqué que cette première attaque rebelle d’envergure intervient quelques jours après l’annonce de l’unification de six grands groupes islamistes. (…)

 

*http://gallery.mailchimp.com/fdeacba4fa4c5ec4d8ce5787c/files/Mediarama_469.pdf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

safid 29/11/2013 10:33

Merci de l'information

Yacouba Aliou 27/11/2013 13:42

La guerre n'est pas à l'avantage de ceux qui attaquent leur pays.Chaque jour qui passe, ce sont des dizaines, voir des centaines de syriens qui meurent.Cela n'est pas bon.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents