Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak et du Golfe à l'Atlantique. Traduction d'articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne.


Affaire Hariri: des preuves tangibles accusent Israël

Publié par Gilles Munier sur 15 Août 2010, 13:31pm

Catégories : #Liban

   Lors de sa conférence de presse du 9 août 2010, Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah libanais, a, une fois de plus,  accusé Israël de l’assassinat de Rafic Hariri en  présentant des images prises par un avion de reconnaissance israélien, interceptées et décryptées par le service de contre-espionnage de son organisation. On y distingue clairement les trajets habituellement empruntés par le Premier ministre libanais lorsqu’il quittait sa résidence ou le Parlement, et le site de l’attentat qui lui a coûté la vie, ainsi qu’à 21 personnes, le 14 février 2005. « Quand on prend ce genre d'images » a dit Nasrallah, « c'est généralement en prévision d’une opération ».

   Hassan Nasrallah a révélé la présence sur les lieux du crime d’un agent israélien nommé Ghassan el-Jidd, disparu depuis sans laisser de traces, et le fait qu’un awacs israélien avait survolé la même zone la veille. Il a accusé un certain Ahmad Nasrallah (sans lien de parenté avec lui) d’être à l’origine des allégations mensongères, datant des années 90, impliquant le Hezbollah dans un projet d’assassinat de Rafic Hariri, aujourd’hui, reprises par Israël et le Tribunal Spécial pour le Liban (TSL). Cet individu avait convaincu les services de sécurité du Premier ministre libanais qu’Imad Moughnieh – un des dirigeants du Hezbollah - et le général syrien Ghazi Kanaan – chef des renseignements syriens au Liban de 1982 à 2002 - voulaient assassiner Hariri (1). Arrêté par la résistance libanaise en 1996, Ahmad Nasrallah fut interrogé par les services secrets syriens. On ne saura sans doute jamais pourquoi Ghazi Kanaan l’a fait libérer en 2000, car l’espion s’est aussitôt réfugié en Israël où il recrute des Libanais pour le Mossad.

   Par ailleurs, le démantèlement, ces deux dernières années, de plusieurs réseaux d’espionnage au Liban a mis en lumière le mode opératoire des services israéliens. Les interrogatoires de la centaine d’agents sous les verrous font état de stages de formation accélérée en Israël,  de livraison d’explosifs en contrebande, de missions de repérages. Les photos, vidéos, et écoutes étaient directement transmises aux laboratoires du Mossad par les drones survolant le Liban. L’arrestation de plusieurs employés de sociétés libanaises de téléphonie mobile a établi qu’Israël contrôlait en grande partie les communications et Internet, ce qui lui permettait d’effectuer toutes sortes de manipulations informatiques.

   Or, malgré ces révélations, Daniel Bellemare, procureur du Tribunal Spécial pour le Liban s’apprête à publier un rapport accusant des membres du Hezbollah de l’assassinat de Rafic Hariri. Son enquête a été menée uniquement à charge, sur la base d’informations fabriquées par Israël et les Etats-Unis, comme l’étaient celles contre la Syrie. Yves Bonnet, ancien directeur de la DST (1982-1985) interviewé par le quotidien en ligne Al-Intikad, lui conseille de rechercher plutôt le meurtrier « dans le cercle des proches de la victime » (2).

   A noter que l’intervention d’Hassan Nasrallah s’est tenue en vidéo- conférence, pour des raisons évidentes de sécurité. Selon des « sources occidentales » approchées par le quotidien koweitien Al-Rai, la prochaine guerre du Liban sera déclenchée dans l’heure qui suivra sa localisation par le commando du Kidon (3) chargé de l’assassiner (4).

Notes :

(1) Le général Kanaan s’est suicidé en octobre 2005 et Imad Moughnieh a été assassiné par le Mossad, à Damas, en février 2008.

(2) « Les tueurs de Hariri doivent être recherchés dans son entourage », interview de Yves Bonnet (Al-Manar  (27/7/10).

http://www.almanar.com.lb/newssite/NewsDetails.aspx?id=148067&language=fr

 (3) Le Kidon (« baïonnette » en hébreu) est le bras armé du Mossad.

(4) War 'Zero Hour' … Israel's Discovery of Nasrallah Hideout, Western Sources  - Naharnet, 8 mai 2010.

Lire aussi, sur le même sujet

(par Gilles Munier):

Mais qui a assassiné Rafic Hariri ?  (février 2005)

http://www.france-irak-actualite.com/pages/liban-mais-qui-a-assassine-rafic-hariri-21-2-05--1982537.html

La piste interdite (juillet 2006)

http://www.france-irak-actualite.com/pages/Liban_Assassinat_de_Rafic_Hariri_la_piste_interdite_16706-1982672.html

Affaire Hariri : l’interview fabriquée de Zouhair Siddiq (avril 2010)

http://www.france-irak-actualite.com/article-affaire-hariri-l-interview-fabriquee-de-zouhair-siddiq-49027234.html

Affaire Hariri : faux passeport made in France (avril 2010)

http://www.france-irak-actualite.com/article-affaire-hariri-faux-passeport-made-in-france-48492160.html

et :

La bataille du Litani (août 2006)

http://www.france-irak-actualite.com/pages/liban-la-bataille-du-litani-8-8-06--1988060.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents