Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak et du Golfe à l'Atlantique. Traduction d'articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne.


Manifestations anti-KRG : Le sang coule au Kurdistan irakien

Publié par Gilles Munier sur 19 Décembre 2017, 22:11pm

Catégories : #Kurdistan, #Barzani, #Irak, #Bagdad

Manifestations anti-KRG : Le sang coule au Kurdistan  irakien

Par Gilles Munier/

Depuis lundi dernier, les Kurdes manifestent massivement contre leurs dirigeants à Soulimaniya, Kalar, Ranya, Taqtaq, Chamchamal, Koya, Rawanduz, Halabja, Said Sadiq, et Qaladze, les accusant d’être des « incapables » et des « voleurs ». Ces derniers temps, plus d’un milliard issus notamment des exportations de pétrole se serait volatilisé.

Parmi les mécontents : des employés et des professeurs dont les salaires n’ont pas été versés depuis des semaines, mais aussi, et c’est nouveau : des peshmerga.

Dans plusieurs villes, les sièges de PDK (Parti Démocratique du Kurdistan) et de l’UPK (Union Patriotique du Kurdistan) ont été incendiés. On dénombre 5 tués et des dizaines de blessés. Les services de sécurité kurdes ont procédés à de nombreuses arrestations. A Soulimaniya, l’Asayishle service secret barzanistea attaqué l’immeuble de la chaîne de télévision privée NRT, a arrêté son directeur, et a suspendu la diffusion de ses programmes.

Tandis que Shaswar Abdulwahid, jeune leader de Naway Nwê (Nouvelle Génération), appelle la population à manifester jusqu’au renversement du gouvernement régional (GRK), le général Yahia Rassoul - porte-parole de l’Etat-major irakien des forces de sécurité - se dit prêt à « défendre le peuple kurde » si le Premier ministre Haïdar al-Abadi en donne l’ordre. Ce dernier demande au GRK de respecter les droits des manifestants pacifiques.

Le clan Barzani et la famille Talabani qui s’enrichissent depuis des années sur le dos du peuple kurde sont au pied du mur… S’en sortiront-ils? Possible, mais certainement pas en accusant l’Iran d’être derrière les manifestations, comme le sous-entend l’agence de presse Bas News, proche du GRK.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents