Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak et du Golfe à l'Atlantique. Traduction d'articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne.


Le Sommet d'Istanbul reconnaît Jérusalem-Est occupée comme capitale de la Palestine

Publié par Gilles Munier sur 13 Décembre 2017, 18:44pm

Catégories : #Jérusalem, #Turquie, #Palestine, #Gaza

Le président Recep Tayyip Erdogan au sommet extraordinaire de l'OCI

Le président Recep Tayyip Erdogan au sommet extraordinaire de l'OCI

Revue de presse : Agence Anadolu (13/12/17)*

La Déclaration finale du Sommet islamique tenu à Istanbul, mercredi, a appelé tous les Etats du monde à reconnaître Jérusalem-Est occupée comme capitale de l’Etat de Palestine. 

Le Sommet a affirmé, mercredi dans cette Déclaration son "refus et sa condamnation de la décision illégale du président américain relative à Jérusalem", soulignant la disposition des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) à soumettre la question de Jérusalem au Conseil de sécurité". 

La Déclaration annonce la reconnaissance de l’Etat de Palestine avec Jérusalem-Est comme capitale. 

La Déclaration considère que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël est une sorte de "retrait de Washington de son rôle de médiateur du processus de la paix". 

S’adressant aux pays membres de l’OCI, la Déclaration souligne: «Nous sommes déterminés à faire face à toute mesure qui pourrait porter atteinte au statut historique, juridique et religieux de la ville de Jérusalem». 

«Nous affirmons notre attachement à une paix juste et globale fondée sur une solution à deux États et que Jérusalem-Est est la capitale de l'État de Palestine », ajoute le document. 

La Déclaration finale salue, par ailleurs, «le refus international de la décision de l’Administration américaine (sur Jérusalem) et nous le considérons comme étant un message fort de soutien aux droits du peuple palestinien». 

La Déclaration incite vivement incité tous les Etats membres (de l’OCI) à soutenir Bayt Mal al-Qods (la Fondation pour Jérusalem) afin d’aider les habitants de Jérusalem à résister, et les a incités à augmenter leurs contributions à l'UNRWA pour aider les réfugiés palestiniens. 

«Nous affirmons notre engagement à fournir les ressources matérielles nécessaires pour soutenir la résistance des palestiniens, et nous appelons à fournir le soutien et l’appui économique à l’Etat de Palestine, y compris la promotion et la facilitation du commerce avec lui», insiste le texte. 

La Déclaration appelle "la Banque Islamique de Développement à soutenir les efforts de développement économique et social à Jérusalem". 

«Nous appelons tous les Etats à ne pas soutenir la décision de Washington et à ne pas transférer leurs missions diplomatiques à Jérusalem», poursuit la Déclaration. 

«La défense de la Cause palestinienne exige une réconciliation nationale sans plus tarder», note le texte. 

«Nous appelons les Etats qui n’ont pas encore reconnu l’Etat de Palestine à prendre cette mesure décisive pour parvenir à l’équilibre dans la région», conclut la Déclaration. 

*Source : Agence Anadolu

Discours d’Erdogan au sommet de l’OCI consacré à Jérusalem  (extraits)**

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a prononcé un discours à l’ouverture du Sommet extraordinaire de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) qui se tient à Istanbul et qui est exclusivement consacré à Jérusalem.

Le discours du président turc, qui avait appelé à la tenue de ce Sommet après l’annonce faite par le président américain Donald Trump, au sujet de la ville sainte de Jérusalem, a comporté une série de messages forts.

Voici dans ce qui suit un Verbatim des principales déclarations contenues dans le discours d’Erdogan prononcé après la récitation de versets du Noble Coran à l’ouverture du Sommet.

La décision de Trump :

"L'annonce d'une telle décision concernant Jérusalem occupée ne peut avoir de valeur"

"Cette décision illégale des Etats-Unis ne fait que soutenir Israël qui occupe Jérusalem. Je remercie tous les pays qui s'opposent à cette décision illégitime"

"Ce n'est pas avec un fait-accompli que les choses vont changer. Vous pouvez, seuls, prendre une telle décision, mais le monde n'est pas vous. Je suis convaincu que les 196 pays membres actuels de l'ONU vont prendre position contre votre décision"

"Cette posture (de soutien à Jérusalem) a été confirmée lors de tous les entretiens que j'ai eus au sujet de Jérusalem, y compris avec avec le Pape"

"Avec cette décision (de Trump), Israël a littéralement été récompensé pour ses activités terroristes"

"Au lieu de ceux qui veulent la paix, les Etats-Unis se sont positionnés du côté de ceux qui rendent la paix impossible. En cette période de lutte intense contre le terrorisme, c'est apporter de l'eau au moulin des fanatiques"

L’occupation israélienne des territoires palestiniens et de Jérusalem :

"Israël est un Etat d’occupation et de terrorisme"

"Malheureusement la Palestine est aujourd'hui comme l'avait été Israël en 1947. Même un loup qui s'en prend à des agneaux n'agirait pas de cette manière"

"Les soldats terroristes (israéliens) arrêtent des enfants de 10 ans et les jettent dans des cages en fer"

"La mèche allumée par la décision sur Jérusalem ouvre la porte à des menaces contre les USA et Israël compris, envers toute l'humanité. Les autres difficultés de la région ne peuvent pas nous faire oublier la Cause palestinienne"

Le rôle de l’OCI et des pays musulmans :

"En tant que pays islamiques, nous n'abandonnerons jamais l'idée d'une Palestine souveraine et indépendante, avec Jérusalem pour capitale"

"En tant que pays islamiques, nous devons faire preuve d'une plus grande détermination en faveur de plus de représentation diplomatique de la Palestine. Nous devons prendre cette décision aujourd'hui"

Le statut de Jérusalem et la reconnaissance de la Palestine :

"La paix ne peut être rétablie dans notre région et à Jérusalem que grâce aux efforts des personnes justes et honnêtes issues de toutes nations, croyances et milieux"

"J'invites tous les pays responsables qui respectent le droit international à reconnaître la ville de Jérusalem comme capitale de la Palestine sous occupation"

L'appel à Donald Trump :

"En tant que présidence tournante de l'OCI, nous invitons Washington à revoir cette décision provocatrice et illégale"

"Je souhaite l'exprimer une nouvelle fois du haut de cette tribune, Jérusalem est notre ligne rouge"

**Source : Agence Anadolu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents