Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak et du Golfe à l'Atlantique. Traduction d'articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne.


«L’idée des USA de créer une coalition anti-iranienne n’a rien de nouveau en soi»

Publié par Gilles Munier sur 17 Décembre 2017, 10:38am

Catégories : #Trump, #Iran, #Yémen

Nikki Haley, déléguée permanente américaine à l'ONU, et le missile tiré du Yémen sur l'Arabie

Nikki Haley, déléguée permanente américaine à l'ONU, et le missile tiré du Yémen sur l'Arabie

Revue de presse : Sputnik (16/12.17)*

 

Les États-Unis vont «construire une coalition pour véritablement repousser l'Iran», a déclaré Nikki Haley, déléguée permanente américaine auprès des Nations unies, affirmant que le missile tiré depuis le Yémen sur Riyad était de fabrication iranienne. Ces menaces n’ont rien de nouveau en soi, a déclaré à Sputnik l’analyste iranien Ali Reza Rezahah.

 

Ce n'est pas la première fois que Nikki Haley profère des menaces à l'endroit de l'Iran, des menaces similaires émanaient de la précédente administration américaine et sont toujours formulées sous la présidence de Donald Trump, a indiqué à Sputnik Ali Reza Rezahah, observateur politique du Centre analytique d'experts auprès du Guide spirituel de l'Iran.

 

«Je dirai même plus. De telles accusations se font régulières entendre depuis 1979, notamment depuis la victoire de la Révolution islamique. […] En outre, l'idée des États-Unis de créer une coalition anti-iranienne n'a rien de nouveau en soi. Ils en ont déjà créé pas mal par le passé. Aussi, les propos de Mme Haley n'ont-ils eux non plus rien de nouveau», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

 

Il a notamment rappelé la coalition internationale contre le mouvement de résistance islamique où l'Iran jouait un rôle important, ainsi que le bloc saoudo-américano-israélien qui regroupait tant des pays du Golfe qu'Israël et les États-Unis.

 

«Auparavant, Washington formulait des accusations gratuites à l'endroit de l'Iran concernant la présence de celui-ci en Syrie. Mais aujourd'hui, même l'Occident n'osera pas nier l'important rôle positif de Téhéran dans le règlement de la crise et la lutte contre le terrorisme en Syrie», a poursuivi l'analyste.

 

Quant au Yémen, Ali Reza Rezahah a noté que l'Iran lui accordait et accorderait à l'avenir également une assistance, notamment humanitaire.

 

«Si besoin est, l'Iran est aussi prêt à envoyer ses conseillers militaires pour participer aux opérations de soutien au peuple yéménite opprimé. Il faut toutefois retenir que l'Iran n'est pas obligatoirement à l'origine de tous les incidents survenant dans notre région», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

 

Les États-Unis affirment que le missile tiré le mois dernier depuis le Yémen sur l'Arabie saoudite par les milices chiites houthies a été «fabriqué en Iran» et accusent Téhéran de violer les résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu qui lui interdisaient de fabriquer des missiles. Qui plus est, les Américains imputent aux Iraniens le soutien au terrorisme et son comportement somme toute «agressif» dans la région.

Source : Sputnik

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents