Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


En cas de guerre, les ennemis de l'Iran paieront le prix fort

Publié par Gilles Munier sur 3 Septembre 2017, 10:43am

Catégories : #Iran, #Trump, #Israël, #Irak

Mohammad Baqeri, chef d'État-major des armées iraniennes.

Mohammad Baqeri, chef d'État-major des armées iraniennes.

Revue de presse : Sputnik (2/9/17)*

 

Les dirigeants occidentaux "imprudents" sont conscients du prix qu'ils auraient à payer, si un jour ils décidaient d'attaquer le territoire de l'Iran, estime le chef d'État-major des armées iraniennes, Mohammad Baqeri.

Téhéran met en garde tous ceux qui envisagent la possibilité d'attaquer l'Iran. Une telle aventure coûtera cher aux ennemis de la République islamique, prévient

 

«Grâce à Dieu, même l'imprudence qui dirige l'arrogance mondiale peut comprendre qu'une attaque de la république islamique aurait un coût élevé », a déclaré le général à l'agence de presse Tasnim.

 

Il a également souligné que, compte tenu de la puissance de l'armée iranienne, les agresseurs de l'Iran ne pourraient en franchir les frontières.

 

«Dans le cas peu probable d'une agression, cela ne se déroulerait pas au sol, car cela reviendrait à affronter des guerriers valeureux […] Même s'ils dominaient dans la première phase de l'agression, ils n'auraient pas le dernier mot et ils ne seraient pas en mesure de limiter le confit au territoire de l'Iran», a-t-il ajouté

 

Les Etats-Unis ont imposé des sanctions unilatérales à l'Iran le mois dernier, affirmant que l'essai de missile balistique de février violait les dispositions de l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu en 2015.

Source : Sputnik

____________

 

Pour l’AIEA

(Agence internationale de l'énergie atomique),

l’Iran respecte  l’accord…

 

Revue de presse : Sputnik (31/8/17)**

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) indique dans son rapport sur le programme nucléaire iranien que Téhéran respecte pleinement les termes de l’accord du Plan d'action conjoint.

 

Au cours des trois derniers mois, l'Iran a régulièrement rempli les conditions imposées par l'accord sur le programme nucléaire du pays, indique le rapport de l'AIEA, auquel l'agence EFE a eu accès.

 

Selon le document de l'agence, au 21 août 2017, le stock d'uranium enrichi détenu par l'Iran était de 88,4 kilogrammes, alors qu'il est autorisé à en posséder 202,8 kilogrammes. Le niveau d'enrichissement n'a pas dépassé le seuil établi de 3,67%. Les réserves d'eau lourde de l'Iran sont estimées par les experts à 111 tonnes, tandis que le plafond autorisé est de 130 tonnes.

 

Auparavant, six entreprises contrôlées par le groupe industriel Shahid Hemmat, qui occupe une place centrale dans le développement du programme de missiles de l'Iran, ont fait l'objet de sanctions du Trésor américain. Les actifs de ces sociétés aux États-Unis ont été gelés et les citoyens des États-Unis ont interdiction de nouer des relations d'affaires avec elles.

 

Le 14 juillet 2015, l'Iran et les six médiateurs internationaux sont parvenus à un accord historique sur le problème du nucléaire iranien qui traînait en longueur depuis des années. Les parties ont adopté un Plan d'action conjoint dans le cadre duquel l'Iran acceptait de geler son programme nucléaire en échange de la levée des sanctions économiques et financières introduites par le Conseil de sécurité de l'Onu, les États-Unis et l'Union européenne. Le Plan est entré en vigueur le 16 janvier 2016.

 

Source : Sputnik

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents