Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Islam et christianisme à égalité en 2050 ?

Publié par Gilles Munier sur 6 Avril 2016, 06:31am

Catégories : #Islam

Islam et christianisme à égalité en 2050 ?

Par Nechama Brodie (revue de presse : Extraits - Mail and Guardian – Afrique du sud – 24/3/16)*

Après les cris d’orfraie des droites extrêmes en Occident sur la perte d’identité, avec la peur instillée de ce fait pour manipuler les esprits, les recherches d’institutions anglo- saxonnes montrent que, loin de devenir laïc, le monde comptera, en 2050, quelque 6 milliards de chrétiens et de musulmans, également partagés (NDLR).

Les données comme les écritures révèlent la main du créateur, à savoir, l’homme et, ainsi, n’étant pas un dieu, elles sont faillibles et…(…)… les meilleures études sont celles qui vous diront exactement quelles sont leurs limites et pourquoi.

C’est ce qui ressort d’une série de rapports de 2015 basés sur une étude, conduite sur plusieurs années par la revue Demographic Research, qui, prenant en compte l’âge, la fertilité, la mortalité, la migration et ce qu’elle appelle « le changement religieux » - l’option de renier sa foi pour une autre -, considère comment la religion peut modeler notre monde futur, tant sur le plan économique que démographique.

…(…)… Selon ces documents, entre aujourd’hui et 2050, « La croissance de l’islam sera plus forte que n’importe quelle autre religion», passant de 1.6 milliard de fidèles en 2010 à près de 2.76 milliards en 2050, soit une progression de 29,7%. Pendant la même période, cependant, les chrétiens formeront la majorité de la population mondiale avec 2.9 milliards en 2050 soit 31.4% de celle-ci. Le rapport souligne qu’en 2050 chrétiens et musulmans seront presque à égalité, pour la première fois dans l’histoire, les chrétiens détenant la part du lion avec un 1.7% d’avance.

Pour certains chercheurs du Pew Research Centre, les musulmans ont, entre 1000 et 1600, - même considérant que les données de ces siècles ne sont pas « totalement exactes »- dépassé les chrétiens, car ces derniers tombaient sous les coups de la Peste noire alors que la population musulmane croissait rapidement. On suppose qu’avec le temps, nos sociétés, plus sophistiquées, plus ouvertes, rejetteront le concours des dieux ou des religions organisées. Or, c’est le contraire qui ressort des études : le nombre de personnes non-affiliées (athéistes, agnostiques, ou autres croyances), comparé à la croissance rapide de la population mondiale déclinera, dans l’absolu, en-dessous de ce qu’il est maintenant, soit plus de 13,2%.

Ce que nous dévoilent les données, c’est que l’affiliation religieuse s’accentue. L’Afrique sub-saharienne, en particulier, sera l’épicentre géographique d’une croissance monothéiste, tant chrétienne que musulmane, au cours des prochaines décades, …(…)… Mais sommes-nous, pour cela, plus religieux, pas seulement en pratique, mais par la foi ? Que veut-on dire par être chrétien, musulman, juif, hindou ? Ou catholique contre protestant ou évangéliste ? Il existe des différences fondamentales à l’intérieur des monothéismes en apparence homogènes qui n’apparaissent pas dans les études mais se manifestent dans la vie quotidienne. Par exemple, une nouvelle étude du Pew Reseach Centre montre qu’en Israël, où 81% de la population est de religion juive - de 2010 à 2050, le pourcentage restera le même, 0,2% de la population mondiale- il y a de fortes différences entre les groupes religieux, juifs libéraux, juifs pratiquants, juifs ultra-orthodoxes Haredim et ces divisions peuvent être autant polarisantes, politiquement, économiquement, religieusement que des fois opposées…(…)…

______________

L’islam croît, mais …..

Le Pew Research Centre estime que la population musulmane sera le seul groupe à croître plus rapidement que le reste de la population mondiale dans son ensemble - de 23,2% à 29,7% -, mais de manière inégale selon le taux de fertilité des femmes musulmanes : en Indonésie, par exemple, le taux de natalité est de deux enfants par femme – moins que les chrétiennes (2,6%) - tandis qu’au Nigéria, il est de 6,5%.

A l’exception des Bouddhistes – de 5,2% à 7,1% -, tous les groupes religieux d’importance (dont les non- religieux et non-affiliés de 13,2% à 16,4%) verront leur nombre augmenter en chiffres absolus, mais leur proportion restera la même ou diminuera. Selon les projections des études, 10% seulement de la population européenne seront, en 2050, de religion musulmane et à peine, 2% de la population de l’Amérique du nord. En Europe, la conjonction de la faible fertilité et du changement de religion provoquera dans les pays à majorité chrétienne, l’apparition d’une majorité de « non-affiliés », au cours des prochaines décades.

Traduction et Synthèse: Xavière Jardez

*Source: Religion (they say) is rising (Mail and Guardian - Afrique du sud - 24/3/16)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents