Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Les réfugiés syriens stigmatisés au Proche-Orient

Publié par Gilles Munier sur 13 Septembre 2015, 10:37am

Catégories : #Jordanie

Les réfugiés syriens stigmatisés au Proche-Orient

L’approche sécuritaire prime sur l’humanitaire

Revue de presse : El Watan (Algérie) – 13/9/15

Après le déclenchement en mars 2011 du conflit en Syrie, la Jordanie a accueilli plus de 400 000 Syriens en 2012 et 2013. Mais en 2014, alors que le conflit s’est mis à opposer une multitude d’acteurs dont des groupes extrémistes, comme l’organisation Etat islamique (EI), seuls 90 000 Syriens ont trouvé refuge en Jordanie.

Après avoir ouvert les portes à des centaines de milliers de réfugiés syriens, la Jordanie a restreint l’accès à son territoire devant la montée en puissance des groupes djihadistes en Syrie voisine.

«Dès le déclenchement de la crise en Syrie, l’intérêt de l’armée était focalisé sur le volet humanitaire», a expliqué le chef des gardes-frontières jordaniens, le général Saber Al Mahayra. «Mais après la montée en puissance des groupes extrémistes, comme l’EI ou le Front Al Nosra (branche d’Al Qaîda en Syrie), et l’élargissement de leurs zones d’influence, nous nous concentrons sur la sécurité, sans oublier le volet humanitaire», a-t-il ajouté. Installé au centre du commandement de Zarqa, à une trentaine de kilomètres à l’est de Amman, le général évoque le risque que des éléments extrémistes tentent de s’infiltrer au milieu des réfugiés ou même que des réseaux criminels fassent passer des armes ou de la drogue. A ce jour, la justice n’a toutefois fait état d’aucune affaire d’infiltration extrémiste. Le royaume jordanien a, malgré tout, renforcé sa vigilance et réduit les points de passage. Après le déclenchement en mars 2011 du conflit en Syrie, la Jordanie a accueilli plus de 400 000 Syriens en 2012 et 2013.

Le général Al Mahayra ironise sur la crise que traverse l’Europe à cause de «quelques milliers» de réfugiés. «Que disons-nous alors, nous qui en avons accueillis des centaines de milliers ?» Mais en 2014, alors que le conflit s’est mis à opposer une multitude d’acteurs, dont des groupes extrémistes comme l’EI, seuls 90 000 Syriens ont trouvé refuge en Jordanie. En 2015, ils ne sont que 10 323 ayant réussi à traverser la frontière, selon les chiffres de l’armée.

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) estime qu’au total, quelque 600 000 réfugiés syriens vivent en Jordanie tandis que le gouvernement affirme que leur nombre est de 1,4 million, soit 20% de la population du royaume. La baisse des arrivées de réfugiés s’explique principalement par la réduction des points de passage depuis la Syrie. Selon le général Al Mahayra, durant les deux premières années du conflit syrien, 45 points de passage étaient ouverts sur les 378 km de frontière séparant les deux pays. Aujourd’hui, dit-on à l’AFP, il n’y en a plus que trois dans l’est du royaume et les réfugiés y passent au compte-gouttes. A l’Ouest, seuls les blessés peuvent franchir la frontière.

Photo: Camp de réfugiés syriens en Jordanie

Source : El Watan (Rédaction internationale)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents