Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Silence médiatique: Une mission humanitaire au secours du peuple yéménite

Publié par Gilles Munier sur 2 Juillet 2015, 04:35am

Catégories : #Yémen

Silence médiatique: Une mission humanitaire au secours du peuple yéménite

Témoignage de Caleb Maupin (Extrait - Forum Mondial des Travailleurs - New York - 19 juin 2015)*

Mai 2015: …(…)… J’ai tout fait pour aller au Yémen. J’ai passé treize jours sur un bateau loué par la Société du Croissant rouge de la République Islamique d’Iran. Le bateau portait le nom d’ Iran Chahed et transportait 2 500 tonnes d’aide humanitaire pour le peuple yéménite, rien que des produits médicaux, de la farine, des boites de conserve et de l’eau.

Il y avait 50 personnes à bord, parmi eux des chirurgiens, des anesthésistes, des généralistes, des techniciens de salle d’opérations, infirmières, et des techniciens d’anesthésie. Tous étaient volontaires du Croissant rouge et voulaient se rendre au Yémen, un pays de la péninsule arabe ravagé par la guerre, et aider le peuple dans le besoin.

Nous sommes partis de Bandar Abbas, un port du sud de l’Iran et avions l’intention d’atteindre Hodeidah, un port sur la côte occidentale du Yémen en Mer rouge. Nous n’avons pu accomplir notre mission. Pourquoi ? Une seule raison : le terrorisme saoudien soutenu par les Etats-Unis.

Le 14 mai, le jour prévu pour notre arrivée, les militaires saoudiens ont bombardé le port huit fois en une seule journée. Des dockers furent tués. Au cours de jours suivants, des rapports dans la presse ont décrit Hodeidah comme un endroit « entièrement détruit».

De plus, quinze mercenaires soudanais au Yémen se sont positionnés autour du port ; payés par les Saoudiens, ils étaient en position et lorsque nous sommes arrivés, ils pouvaient tirer sur le bateau avec des roquettes et tuer tout le monde à bord.

Heureusement pour nous, notre bateau étant trop chargé, le moteur chauffait et nous obligeait à avancer à une allure plus modeste que prévue. Du fait que nous naviguions plus lentement, nous n’avons pu débarquer à Hodeidah le 14 mai et donc nous n’avons pas eu à nous confronter avec ce que les Saoudiens nous avaient préparé. Après les évènements du 14 mai, et les négociations à Téhéran, il fut décidé que notre bateau ne pouvait achever sa mission. Nous avons atteint Djibouti, d’où je me suis envolé vers l’Iran.

J’ai été très déçu de ne pouvoir aller au Yémen mais ma déception n’était rien comparée à celle des volontaires de la Croix Rouge islamique. Ils sont les plus braves personnes au monde. Ils sont allés en Irak, en Afghanistan, Nicaragua, Bolivie, Rwanda et dans d’autres régions du monde. Ils ont pris de gros risques pour aider le peuple dans le besoin. L’un d’eux fut capturé en Irak où il est resté captif d’une faction armée pendant des mois.

Les médias occultent une guerre criminelle

Ces volontaires désiraient ardemment se rendre au Yémen car ils sont Iraniens et que la TV iranienne montre ce qui se passe actuellement dans ce pays où les hôpitaux, les écoles, les mosquées, les centrales électriques et les autres infrastructures sont bombardées par le royaume saoudien.

L’Arabie saoudite a la quatrième armée au monde mais elle bombarde le Yémen, le pays le plus pauvre de la région et du monde. Les Iraniens savent tout cela, mais les médias US, eux, ne disent absolument rien. Vous pouvez regarder CNN, MSNBC et FOX pendant des heures et des heures, et ne jamais entendre le mot « Yémen » prononcé une seule fois.

Le silence des médias est d’autant plus choquant que ce n’est pas seulement une attaque saoudienne, mais que le bombardement du Yémen est une opération militaire dirigée par les Etats-Unis. Les avions saoudiens sont ravitaillés par les forces armées US. Les satellites US fournissent les renseignements et dirigent les Saoudiens sur les lieux à attaquer. Les responsables US sont en Arabie saoudite pour discuter de la stratégie et des tactiques avec les militaires saoudiens.

Le royaume d’Arabie saoudite, avec le quatrième budget militaire au monde, achète son armement en priorité auprès des Etats-Unis et les grands fabricants d’armes comme Raytheon, General Electric, Boeing, se remplissent les poches grâce au Yémen.

Le gouvernement des Etats-Unis par l’intermédiaire de l’Arabie saoudite, a déclaré la guerre au Yémen et plus de 4 000 personnes sont déjà mortes dans le silence des médias américains et l’ignorance, pour la plupart des gens, de ce qui s’y passe.

En de rares occasions quand la presse en parle, elle le fait avec des mots ambigus bizarres et difficiles à comprendre. Elle parle de « rebelles houthis » et de « factions tribales » et fait son possible pour rendre les reportages confus ou donner l’impression que cela ne nous concerne pas. Ce qui se déroule au Yémen est clair, simple. Plutôt simple : le peuple yéménite avec ses composantes religieuses, ethniques, ou tribales s’est uni pour demander le contrôle de leur pays et de ses ressources.

Le royaume saoudien, le champ pétrolifère géant de Wall Street, lance toutes ses forces de destruction, tuant autant de gens qu’il peut, afin de mettre un terme à cette demande et garder le Yémen sous sa coupe…(…) …

*Caleb Maupin est un militant politique, journaliste et analyste américain membre du Parti mondial des travailleurs (WWP).

Photo: Caleb Maupin

Texte original: What the war in Yemen means for Revolutionaries in the US

Traduction et Synthèse: Xavière Jardez

Site de Caleb Maupin : http://calebmaupin.info/

Pour en savoir plus sur cette opération humanitaire:

http://www.workers.org/articles/2015/05/12/why-im-aboard-the-rescue-ship-to-yemen/

http://www.reuters.com/article/2015/05/17/yemen-security-iran-ship-idUSL5N0Y804X20150517

http://www.thenational.ae/world/middle-east/iran-aid-cargo-boat-for-yemen-offloaded-in-djibouti-un

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents