Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


« American Sniper » ou l’éloge d’un criminel de guerre sociopathe

Publié par Gilles Munier sur 23 Février 2015, 19:46pm

Catégories : #Irak

« American Sniper » ou l’éloge d’un criminel de guerre sociopathe

10 raisons de décerner à la dernière œuvre de Clint Eastwood le Pentagone d’or du meilleur film de propagande néoconservatrice.

Par Laurent Dauré (revue de presse : legrandsoir.info – 22/2/15)

1) Non seulement American Sniper ne remet pas en cause la légitimité de la guerre en Irak, mais en plus il tend à la présenter comme nécessaire et juste. Quelques personnages secondaires expriment des doutes mais ces moments sont tellement anecdotiques et isolés qu’il n’est pas exagéré de dire que le film ne propose aucun regard critique sur cette intervention militaire qui a fait plusieurs centaines de milliers de morts et dont les conséquences vont encore faire d’innombrables victimes.

2) American Sniper est un hommage à Chris Kyle, le « sniper le plus redoutable de l’histoire militaire des États-Unis » (160 tirs létaux confirmés mais le nombre de ses victimes est probablement plus proche de 250). Ce « héros national » est en fait un tueur sociopathe qui, contrairement à son alter ego cinématographique, n’a jamais manifesté le moindre problème de conscience pour ce qu’il a fait en Irak. Pis, Chris Kyle a dit dans son autobiographie et dans des interventions publiques qu’il a pris beaucoup de plaisir à participer à cette guerre – « c’était amusant » –, regrettant même de ne pas avoir tué plus de « sauvages » (il considérait les « insurgés » comme des individus « méprisables » incarnant « le mal »). Dans cette vidéo, on voit Chris Kyle plaisanter sur les personnes qu’il a tuées avec le présentateur Conan O’Brien (qu’on a connu plus drôle). Et dans l’interview qu’il a accordée à Bill O’Reilly, il dit à propos des ennemis de l’armée américaine en Irak : « il est nécessaire de ne pas les considérer comme des êtres humains ». Autre parole mémorable : « Je ne tire pas sur les personnes qui portent un Coran. J’aimerais le faire, mais je ne le fais pas ». Ainsi, Clint Eastwood s’efforce de rendre humble et admirable ce fanatique dénué d’empathie qui devrait être considéré comme un criminel de guerre.

Photo de l'affiche d'American Sniper

Lire la suite sur Le Grand Soir (journal militant d’information alternative) :

http://www.legrandsoir.info/american-sniper-ou-l-eloge-d-un-criminel-de-guerre-sociopathe.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents