Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Les laboratoires US en Afrique de l’Ouest et Ebola

Publié par Gilles Munier sur 23 Novembre 2014, 06:38am

Catégories : #Afrique

Les laboratoires US en Afrique de l’Ouest et Ebola

Revue de presse : Interview du professeur Francis A. Boyle par Aggeliki Dimopoulou (tvxs.gr – extraits - 18/10/14)*

Le virus s’est-il échappé des laboratoires de guerre bactériologique US en Afrique de l’Ouest ? C’est ce qu’affirme le professeur de droit Francis A. Boyle qui ajoute que les Etats-Unis y avaient des installations offshore pour contourner la Convention sur les Armes Biologiques et procéder à des expérimentations pour ce type de guerre. Il est l’auteur de « Guerre biologique et terrorisme » (Ed. Demi Lune) qui décrit comment les Etats-Unis ont initié, poursuivi et étendu leur arsenal illégal d’armes biologiques. Interview :

Ebola est-il le résultat de la crise sanitaire en Afrique de l’Ouest à cause de l’écart gigantesque entre les personnels, équipement et médicaments, comme certains experts le suggèrent ?

Ce n’est pas vrai du tout. Ce n’est que de la propagande que tout le monde colporte. Il me semble que nous avons affaire ici est un travail de guerre biologique conduit par des laboratoires spécialisés mis sur pied par les Américains en Afrique de l’Ouest. Si vous vous penchez sur une carte établie par le Centre du Contrôle des Maladies (Center of Disease Control - CDC) vous verrez où sont installés ces laboratoires. Ils sont implantés au cœur de zones où l’épidémie d’Ebola s’est déclenchée sur la côte ouest de l’Afrique. Donc, je pense qu’un ou plusieurs d’entre eux sont à l’origine de l’épidémie d’Ebola.

On pense que les agences gouvernementales US y font de la recherche sur la guerre défensive biologique. Avez-vous des informations sur la nature de leur recherche ?

C’est ce qu’ils vous disent. Mais si vous examinez ce que le Pentagone avec le CDC fait…Ils prétendent que c’est dans un but défensif, mais ça c’est à des fins de communication, à destination du public. C’est un stratagème. Ce que cela veut dire, c’est ce qu’ils y décident. Par exemple, « nous devons développer un vaccin » donc voici leur argument défensif. Mais en réalité ils y cultivent l’agent de guerre biologique lui-même en utilisant l’ingénierie de l’ADN et l’expliquent en disant « et bien pour avoir le vaccin, il nous faut développer l’agent biologique » … Je n’ai pas lu tous les contrats de guerre biologiques, mais cela est caractéristique de la manière dont le Pentagone a travaillé depuis les années 1980. J’ai la preuve absolue d’après un document du Pentagone que le Centre de Contrôle des Maladies (CDC) a fait des expérimentations de guerre biologique pour le Pentagone en Sierra Leone, le noyau de l’épidémie, dès 1998. Et en fait, depuis bien avant parce qu’ils ont dû y construire le laboratoire, ce qui a pris un certain temps. Ainsi nous savons que Fort Detrick et le CDC sont là-bas, à l’Université de Tulane qui est un centre pour la guerre biologique aux Etats-Unis et très, très connu. Et ils sont tous allés là-bas. De plus le gouvernement US s’est assuré que le Libéria ancienne colonie américaine ne deviendrait jamais membre de Convention sur les Armes Biologiques ; aussi ont-ils pu développer la guerre biologique dès les années 1980. Il en va de même de la Guinée le troisième pays à être affecté et à n’avoir signé ladite convention. …. L’un des trois laboratoires a admis dans le New York Times qu’ils n’étaient pas là-bas pour soigner les gens. Ils y sont à mon avis pour développer la guerre biologique pour différentes agences US fondées en général par l’USAID qui est complètement infiltrée par la CIA ….

Nous dit-on la vérité sur Ebola ? L’épidémie s’est-elle déclarée d’un seul coup ? Comment a-t-elle pu se propager si rapidement ?

Le type d’Ebola le plus dangereux est celui du Zaïre qui s’est déclaré à 3 500 km de la côte occidentale de l’Afrique. Il n’y a absolument aucune possibilité qu’il ait pu être transmis d’une telle distance. Si vous lisez l’étude récente publiée par Harvard sur l’analyse de l’ADN de l’Ebola/ Zaïre en Afrique de l’Ouest, il n’y a aucune explication à la trajectoire du virus. Le New York Times dans un article rapporte que le virus fut découvert en 1976 au Zaïre et que l’OMS avait demandé à ce que cela soit transporté à Porton Down en Grande-Bretagne, l’équivalent de Fort Derrick aux Etats-Unis pour les recherches sur la guerre biologique. Puis les Anglais l’ont envoyé au CDC. Selon toute vraisemblance et de sources publiques sures, le CDS et d’autres guerriers biologiques l’ont exporté vers leurs laboratoires de l’Afrique de l’Ouest. .. C ‘est donc là l’origine de la pandémie d’Ebola/Zaïre dans cette région.

Pourquoi feraient-ils cela ?

Comme je le disais, pour contourner la Convention sur les Armes Biologiques dont les Etats-Unis sont membres. Ils ont donc exporté offshore en Afrique de l’Ouest, au Libéria et en Guinée qui n’ont pas adhéré à cette Convention. La Sierra Leone en fait partie, mais pendant des années, des guerres dans ce pays et au Libéria ont détourné l’attention loin de ce qui se passait réellement dans ces laboratoires.

Les Etats-Unis ont envoyé des troupes pour « combattre » Ebola ? Comment expliquez-vous cette initiative ?

Les Etats-Unis viennent juste d’envahir le Libéria avec leur Division Aéroportée 101 (101st Airborne Division) qui est une unité d’élite et n’a reçu aucune formation pour traiter les gens. Ils sont là pour mettre sur pied une base militaire et les Britanniques font de même en Sierra Léone. Les Français sont déjà au Sénégal et au Mali. Ils n’envoient pas de militaires pour soigner les gens. Je suis désolé.

Ne craignent-ils pas de perdre le contrôle d’Ebola en Europe et aux USA sur une grande échelle ?

Il y est déjà en Europe et aux Etats-Unis. Ce qui soulève la question : l’Ebola/Zaïre est-il déjà devenu une arme dans un de ces laboratoires ou à Porton Down en Grande-Bretagne ? Je n’ai pas de réponse à la question. Mais cela est beaucoup plus dangereux que ce que veulent en dire le CDC et l’OMS qui savent exactement ce qu’il en est puisque c’est l’OMS qui a ordonné que l’Ebola/Zaïre soit dirigée sur Porton Down pour des recherches en guerre biologique en 1976. Cela peut donc être plus dangereux qu’ils ne le disent……Y-a-t-il un organisme génétiquement modifié à l’œuvre dans ce virus. ? Je ne sais pas, mais si un OGM est détecté, c’est que le virus est devenu une arme. Vous ne pouvez croire ce que l’OMS dit car le virus est transmis sur une certaine distance – par l’air : respirer, tousser, éternuer. Donc le personnel soignant va avoir besoin non seulement d’un équipement de protection, mais aussi d’appareils pour respirer.

...(…)…

J’étais au Nicaragua en 1985 pour enquêter sur les atrocités commises par les Contras. Comme par hasard, le pays fut frappé par une Dengue Hémorragique similaire à Ebola. Cela m’a semblé très suspecte aussi ai-je rencontré des personnalités haut-placées du gouvernement et leur ai dit : « Vous savez, cela pourrait très bien être un coup de guerre biologique des Américains contre votre pays. Ils ont fait la même chose à Cuba. Mon conseil est que vous réunissiez des experts médicaux pour investiguer. Et, si vous acceptez, et selon les résultats, vous portez l’affaire devant le Conseil de sécurité de l’ONU pour violation de la Convention sur les Armes Biologiques par les Etats-Unis »

Des spécialistes ont déclaré au magazine Forbes que Daesh pourrait utiliser Ebola comme arme biologique. J’aimerais votre commentaire sur cela.

C’est de la pure propagande visant à détourner l’opinion publique des faits. Je suis d’avis que l’origine de la pandémie d’Ebola actuelle vient des laboratoires US en Afrique de l’Ouest. Daesh n’a rien à voir avec ça. C’est de la propagande destinée à faire peur… aux Etats-Unis et ailleurs. Nous devons nous concentrer et répondre à la question : ce virus Zaïre/Ebola a-t-il été modifié génétiquement à Porton Down (Grande-Bretagne), ou à CDC (USA) ou dans les laboratoires US de guerre biologique. C’est beaucoup plus dangereux qu’il n’y paraît. Là est la vraie question. Et je n’ai pas de réponse. … Je ne dis pas qu’Ebola a été délibérément dispersé par ces laboratoires. … Il aurait pu s’échapper. Nous devons nous concentrer sur cette éventualité. Non sur Daesh. C’est ridicule, présomptueux.

Francis A. Boyle est un professeur de renom, avocat de droit international. Il a rédigé le projet sur le contreterrorisme en matière d’armes biologiques de 1989, la loi pour l’application de la Convention de 1972. Il a été au conseil d’administration d’Amnesty International (1988- 1992) et a représenté la Bosnie-Herzégovine à la Cour Internationale. Il enseigne le droit international à l’Université de l’Illinois.

*Source:

US Bio-warfare Laboratories in West Africa are the Origins of the Ebola epidemic

Version originale (en grec) :

http://tvxs.gr/news/kosmos/o-empola-drapeteyse-apo-ta-ergastiria-bio-polemoy-ton-ipa

Photo : Virus Ebola

Traduction et synthèse : Xavière Jardez

Note (AFI-Flash) : Le professeur Boyle s’interroge, et nous avec lui...

« Que recherchent exactement les laboratoires du Pentagone en Afrique de l’Ouest ? ».

« Pourquoi les présidents de la Guinée et du Libéria, qui n’ont pas signé la Convention sur les Armes Biologiques, tolèrent-ils ces recherches dans leur pays ? »

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents