Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Les néo-baasistes au secours de l’Irak ?

Publié par Gilles Munier sur 4 Août 2014, 05:41am

Catégories : #Irak

Les néo-baasistes au secours de l’Irak ?

Par Patrick Cockburn (revue de presse : The Independent – extraits – 31/7/14)*

…(…)… Il ne semble pas que l’Etat Islamique d’Irak et de Syrie (EIIS) soit en train de s’essouffler que ce soit en Syrie ou en Irak, dans les régions sous califat d’Abu Bakr al -Bagdadi, depuis le 29 juin dernier. Dans les deux pays, ses forces armées grossissent en nombre et efficacité, mais pas en popularité.

A Mossoul, la destruction de la mosquée sunnite sous laquelle était le tombeau de Jonas ainsi que celle d’autres mausolées sunnites et chiites, a abasourdi la population. «Croyez-moi, la destruction de ces mosquées et la persécution des chrétiens de Mossoul a laissé tout le monde pantois » écrit une femme de Mossoul. « Nous sommes en colère et amers ». Mais la colère se pare d’impuissance car il n’y a aucun signe de contre-révolution de la part des sunnites contre l’EIIS alors que ce dernier devient, militairement, plus puissant jour après jour.

Al Jazeera et Al Arabyia voient d’un bon oeil les tribus sunnites, les néo-baasistes et les anciens officiers de l’armée de Saddam Hussein repousser l’EIIS comme cela s’est produit en 2006 lors de l’occupation américaine. Cependant, l’EIIS, prévoyant un coup de poignard dans le dos, a pris des mesures en exigeant un serment d’allégeance au califat et en arrêtant ceux coupables de déloyauté.

Son train de victoires, toujours en marche, le rend difficile à repousser. Il resserre son étau autour de Bagdad et la contre-attaque gouvernementale s’est effondrée lamentablement. Les volontaires chiites qui avaient répondu à l’appel du Grand ayatollah Ali al-Sistani pour aider l’armée irakienne s’en retournent chez eux, désappointés par les pertes qu’ils ont subies et abandonnés sans nourriture, eau et munitions, des désastres dont Nouri al-Maliki , toujours Premier ministre, est rendu responsable de par son incompétence administrative. Pour nombre de chiites, il est un chef assiégé que les Kurdes ont trahi en agrandissant leur zone quasi-indépendante de 40% après la chute de Mossoul.

L’EIIS a mis la main sur la presque totalité des zones ou enclaves sunnites autour de Bagdad et au sud de la capitale où se trouvent des villes stratégiques sunnites. Son avancée dans les régions mixtes sunnites-chiites laisse présager des combats plus durs et de plus lourdes pertes. …(…)…

La direction politique chiite se berce de l’illusion que la communauté sunnite est ouverte à toute proposition de partage du pouvoir et d’autonomie régionale. En fait, il n’y a aucun signe que l’EIIS ou ses alliés baasistes veuillent mettre un terme à une guerre qu’ils ont gagnée jusqu’à présent.

L’EIIS n’est peut-être pas capable d’engager un assaut direct contre Bagdad mais il pourrait la réduire en bouillie par des bombardements ou un blocus. « Si le nord de l’Irak a été le premier acte de cette tragédie, alors j’ai peur que le second soit encore à venir » dit un témoin irakien.

Traduction et synthèse : Xavière Jardez

Titre : AFI-Flash

Photo : La destruction du tombeau de Jonas à Mossoul

*Source et titre original:

Isis winning its war on two fronts: Militants conquered Sunni regions of Iraq and are now consolidating hold on north-east Syria

http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/isis-winning-its-war-on-two-fronts-militants-conquered-sunni-regions-of-iraq-and-are-now-consolidating-hold-on-northeast-syria-9641167.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents