Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Jordanie : Raghad, fille aînée de Saddam Hussein, menacée d’expulsion ?

Publié par Gilles Munier sur 5 Juillet 2014, 12:57pm

Catégories : #Irak

Par Gilles Munier

Selon le site d’Al-Alam (chaine de télévision iranienne en langue arabe), le gouvernement jordanien aurait menacé d’expulsion Raghad, fille aînée de Saddam Hussein, en raison de son soutien à l’opération ayant permis de libérer Mossoul et Tikrit (1).

Dans une interview au quotidien Al Quds Al-Arabi, elle s’était félicitée qu’Izzat Ibrahim al-Douri, « son oncle », soit parvenu à unifier les organisations de la résistance irakienne, y compris l’EIIL (Etat Islamique en Irak et au Levant). « Je suis heureuse de toutes ces victoires, ce sont des victoires des combattants de mon père et de mon oncle… », avait-elle déclarée, « Je suis soulagée. Je retournerai un jour en Irak et pourrai me recueillir sur la tombe de mon père. Cela n’arrivera pas vite, mais cela se produira ».

Raghad Saddam Hussein est réfugiée en Jordanie depuis 2003, où il lui est interdit de commenter la situation en Irak et d’avoir des activités politiques. Elle est une des principales cibles des services secrets irakiens. En juillet 2006, Nouri al-Maliki avait inscrit Raghad en 16ème position sur une liste des 41 personnes « les plus recherchées » en Irak, toutes accusées d’être à l’origine de la « guerre confessionnelle entre sunnites et chiites ». Izzat Ibrahim al-Douri figurait en tête de liste.

Nouri al-Maliki ayant demandé son extradition, le Premier ministre jordanien de l’époque avait répondu : « La présence de Mme Raghad Saddam Hussein et de ses enfants en Jordanie est motivée par des raisons humanitaires et elle est l'invitée des hachémites et sous leur protection », selon la coutume arabe (2).

En 2010, Nouri al-Maliki était revenu à la charge via Interpol qui avait émis une « fiche rouge », c’est-à-dire demané la coopération des polices étrangères pour arrêter Raghad et l’extrader vers l’Irak. Motif invoqué : elle aurait écrit à Izzat Ibrahim al-Douri pour lui conseiller « d’intensifier les attaques contre des cibles gouvernementale à Bagdad » et de perturber la campagne électorale (3). La Jordanie, pays membre d’Interpol, n’avait pas tenu compte de la requête.

En 2012, les services secrets irakiens avaient fait courir la rumeur qu’elle fomentait un coup d’Etat à Bagdad, toujours pour obtenir son extradition (4). Sans résultat.

Selon le site jordanien en langue arabe Al-Mawatincité par Al-Alam – le gouvernement jordanien aurait enjoint Raghad Saddam Hussein de ne plus faire de déclarations sur la situation en Irak, sinon elle serait expulsée. Cela reste à vérifier.

(1) Jordan threatens to expel Saddam’s daughter over her ISIL support (Al-Alam -4/7/14)

(2) La femme et la fille de Saddam Hussein recherchées par les autorités irakiennes (Le Monde – 2/7/06)

(3) Arrest Warrant Issued for Saddam's Daughter (Fox News – 20/4/10)

(4) Saddam Hussein’s daughter denies planning Iraq coup (Al Arabiya – 6/3/12)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents