Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France-Irak Actualité

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l'Atlantique.


Affaire Ben Barka : « Tchouki » sur la sellette

Publié par Gilles Munier sur 3 Mars 2014, 06:50am

Catégories : #Maroc

Affaire Ben Barka :   « Tchouki » sur la sellette

Par Gilles Munier (Afrique Asie – mars 2014)

Paradoxalement, la plainte pour « violation du secret de l’instruction » déposée par Miloud Tounsi – ancien agent du service secret royal CAB1 - contre Maurice Buttin - avocat de la famille Ben Barka* - devrait se retourner contre lui.

Au procès qui s’est tenu à Lille, le 18 février dernier, Maurice Buttin a profité de la tribune offerte pour réclamer la comparution de son accusateur identifié comme étant Larbi Tchouki, condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité pour son implication, le 29 octobre 1965 à Paris, dans l’enlèvement de Mehdi Ben Barka, principal opposant du roi Hassan II.

Mahjoub Tobji, ancien aide camp du général Dlimi qui aurait étranglé de ses propres mains le leader marocain, a affirmé que Miloud Tounsi était bien Tchouki. Pas suffisant pour la justice française… Il a fallu attendre 2007 et la confirmation par un graphologue que l’écriture de Tchouki sur sa carte de débarquement à l’aéroport d’Orly en 1965 et celle de Tounsi sur une demande de visa pour la France, étaient identiques, pour que le juge Patrick Ramaël émette un mandat d’arrêt international contre ce dernier. Comme on pouvait le craindre, sa décision n’a pas été suivie d’effets, et il s’est retrouvé visé par une enquête administrative ordonnée par Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la Justice !

Maurice Buttin reconnait volontiers qu’il a informé un journaliste de France 3 de la délivrance de mandats d’arrêt internationaux contre les ravisseurs présumés de Ben Barka à la veille d’un voyage officiel de Nicolas Sarkozy au Maroc. Il estime que c’était son devoir, et qu’il l’a fait pour que l’affaire ne soit pas définitivement enterrée.

A Lille, le procureur Douglas Berthe a plaidé la relaxe de Maurice Buttin. Verdict le 15 avril prochain. S’il était condamné, ce serait vraiment le monde à l’envers. Pour le reste, la balle est dans le camp de Christiane Taubira, ministre de la Justice : osera-t-elle diffuser les mandats d’arrêt ? Et Jean-Yves Le Drian lèvera-t-il enfin le « secret défense » sur l’ensemble du dossier Ben Barka ? Une chose est certaine : on ne fera pas taire Maurice Buttin.

*A lire : Ben Barka, Hassan II, De Gaulle. Ce que je sais d'eux, par Maurice Buttin (Ed. Karthala, 2010). Ouvrage couronné par le prix littéraire de « Nouveaux Droits de l'Homme ».

Photo : Maurice Buttin, avocat historique de la famille Ben Barka

Source Afrique Asie – mars 2014 (p.9) :

http://www.wobook.com/WBD84sk8BO94-f

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents